Négociations conventionnelles : Nicolas Revel évoque trois pistes de rémunération à l’ordonnance - 09/03/2017 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
09/03/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Négociations conventionnelles : Nicolas Revel évoque trois pistes de rémunération à l’ordonnance

pharmacien  convention, économie officinale impacts liste de molécules pathologies lourdes, Kaveh Naamani

A la veille du salon PharmagoraPlus qui se déroulera du 11 au 12 mars à Paris, l’Assurance maladie et les deux syndicats représentatifs des pharmaciens (FSPF et USPO) se sont retrouvés pour une troisième séance de négociation le 9 mars.

L'Assurance maladie devait lors de cette réunion présenter les simulations des impacts financiers pour l’officine en fonction de chaque hypothèse de travail identifiée. Or ce ne fut pas le cas car les simulations n'étaient pas terminées, a reconnu Nicolas Revel lors d'un point de presse improvisé. Néanmoins, le directeur général de l'Union nationale des caisses primaires (Uncam) a rappelé les objectifs de cette réforme qui consistent à diversifier le mode de rémunération des pharmaciens. Parmi les pistes de travail, trois possibilités semblent être retenues pour les honoraires à l'ordonnance : honoraires compensatoires garantissant un minimum de rémunération au pharmacien en fonction de la valeur de la délivrance, honoraires selon les profils des patients et honoraires liés à la présence de certaines molécules sur l’ordonnance.

Cette dernière piste de travail a été proposée par l’Assurance maladie. Interrogé par Le Moniteur des pharmacies, Nicolas Revel
explique qu’une liste de molécules est en cours d’élaboration et concerne les pathologies lourdes et chroniques (diabète, hypertension…). « La délivrance de ces molécules demande une attention particulière de la part des pharmaciens », estime t-il.

Pour Nicolas Revel, ces pistes alternatives vont avoir des impacts différents sur l’économie officinale. « On va voir comment ces hypothèses se combinent puis nous chercherons une neutralité dans ce qui pourrait être la bascule de la marge vers ces éléments de rémunération alternatifs », dit-il.

Dans un entretien accordé au Moniteur des pharmacies (N° 3164 du 18 février 2017), Nicolas Revel avait expliqué « qu'il reviendra à la négociation de définir le bon équilibre en veillant évidement à ce que l'impact de cette nouvelle évolution soit le plus neutre possible pour les officines quels que soient leur configuration, leur chiffre d'affaires, leur localisation...».

 



Les dernières réactions

  • 10/03/2017 à 09:09
    frades
    alerter
    Bon alors résumons nous:

    On cherche a fabriquer une usine à gaz tarifaire, pour que le revenu du pharmacien soit plus ou moins fixé suivant la localisation de son officine et sa clientèle.
    Après chacun fera la différence sur les shampoings!
    Que de temps perdu, pour une étatisation rampante de la fonction de pharmacien.

    Qu'on me donne de quoi vivre, je fais mes 35 heures et basta.

    Fixons ça en % du revenu du couple Hamon, soit une fraction de 600K€ annuel?
    Qu"en pensez-vous Pénélope? c'est raisonnable?
  • 10/03/2017 à 11:27
    BREZHONEG
    alerter
    Comme l'avait dit Gaertner au debut de tout cela: "c'est une reforme historique" et "beaucoup d'entre nous sont contre"......et donc pas de consultation de la base et on y va quand meme.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !