17/10/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Loan Tran Thimy

Lors d’une conférence de presse en mai 2016, la ministre de la Santé estimait que les médecins devaient garder la main sur les médicaments biosimilaires. « Ce n'est pas au niveau du pharmacien que cela se passera », avait-elle même ajouté. L'article 50 du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS 2017) n’est pas du tout rédigé dans ce sens. Il indique en effet que « lors de l'ini­tia­tion ou du re­nou­vel­le­ment du trai­te­ment, le pres­crip­teur peut ex­clure, pour des rai­sons par­ti­cu­lières te­nant au pa­tient, la pos­si­bi­lité de sub­sti­tu­tion par la men­tion ex­presse « non sub­sti­tuable» por­tée sur la ...

Les dernières réactions

  • 17/10/2016 à 16:51
    garfield83
    alerter
    On va retrouver les mêmes polémiques que lors de l'arrivée des génériques avec les mêmes incitations financières pour les médecins qui les empocheront tout en ne prescrivant pas les dits biosimilaires et en les deconseillant à leurs patients dans le secret de leur cabinet !
    Bis repetita et pendant ce temps le pharmacien comme d'habitude se fera avoir Bis repetita
  • 18/10/2016 à 13:13
    legis
    alerter
    on pourrait definir une marge identique pour le pharmacien qu'il delivre ou non le biosimilaire.
    (hors de toutes pressions des laboratoires)
    les depenses de ces medicaments ne dependraient plus
    des pharmaciens mais des prescripteurs.
  • 18/10/2016 à 18:43
    legis
    alerter
    une marge en euros .evidemment.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez-vous vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 quand le ministère aura donné son feu vert ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !