05/05/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
François Hollande a manifesté son souci de simplifier les règles administratives liées à l'apprentissage. DR

La voie de l’apprentissage est une priorité pour François Hollande. C'est pourquoi il souhaite inciter les entreprises à s’engager dans la formation d’un apprenti.

Conscient que l’instabilité des aides de ces dernières années rend complexe l'embauche d'un apprenti pour les employeurs, François Hollande a confirmé, lors d'un déplacement à Brest le 30 avril dernier, son envie de simplicité dans le domaine. Il a annoncé, que « l’employeur embauchant un apprenti de moins de 18 ans ne paiera ni charges, ni salaire pendant la première année ». L’Etat lui remboursera ces sommes par trimestre à hauteur de 1100 euros. Ce remboursement s'ajoute aux aides existantes.

En officine, la voie de l’apprentissage est ouverte aux jeunes, à condition qu’ils justifient de l’obtention du baccalauréat. Dans la majorité des cas, l’apprenti aura donc plus de 18 ans. Le titulaire ne pourra, a priori, pas bénéficier de cette aide. Cependant, une question demeure : cette prise en charge est-elle possible quand l’apprenti est dans sa dix huitième année ? De plus, il faut noter que le salaire versé à l'apprenti est supérieur au minimum fixé par la loi. Que se passera-t-il alors ? Les questions restent entières. Le texte légal traduisant cette déclaration apportera sans doute les réponses.






Anne-Charlotte Navarro - Responsable du service Moniteur Expert

Les dernières réactions

  • 05/05/2015 à 20:53
    bidou22
    alerter
    Il faudra expliquer aux apprentis,qu ils auront une décote,au moment de la retraite..(s ils en ont une....)
  • 06/05/2015 à 11:30
    dan
    alerter
    Tout ce qui va dans le sens de favoriser l'apprentissage est une bonne chose.
    Il est ridicule de penser à la retraite par rapport à l'idée présente qui peut permettre d'éviter un chômage de longue durée. Mais voilà on est bien dans l'assistanat français !
    Concernant l'apprentissage et ce qui va avec, la formation, comme (vieil) employeur tant en pharmacien libéral que dans un autre secteur (où j'avais créé une formation officielle qualifiante débouchant sur 100% d'embauche à la sortie, formation qui a ensuite été reprise), je pense qu'il faudrait revoir beaucoup de choses, dont la mentalité de certains intervenants ainsi que parler de la notion des devoirs avant celle des droits. On fabrique en France beaucoup de futurs salariés ayant en tête beaucoup de revendications tant au niveau salarial que des avantages sociaux. Il y a une carence certaine dans l'apprentissage de ce qu'est une entreprise et son fonctionnement. Il y a aussi une notion de "valeur" à apporter à l'apprentissage...
    Pourquoi les CFA ne font-il pas appel à des retraités compétents ? Lorsque nous sommes en activité, il nous est difficile de nous investir en journée : je l'ai fait en plus de mes soirées à aider de futurs chefs d'entreprise que l'on appelait des "porteurs de projets". Le "système" utilise trop d'enseignants n'ayant aucune connaissance concrète de l'entreprise et étant pour la plupart fonctionnaires, je l'ai vu lors des regroupements pédagogiques où j'étais le seul chef d'entreprise !...
  • 26/02/2019 à 04:22
    Pharmacien 95
    alerter
    Pourquoi payer quelqu'un à qui on apprend un métier ? Les étudiants sont ils payés ? NON et en plus il faut payer l'école; honteux
    Pourquoi il y a tant d'apprentis dans les autres pays ,?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Seriez-vous favorable à une interdiction pure et simple du libre accès pour l’automédication en pharmacie ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK