30/04/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Internet, médicaments, pharmacie DR

Désormais, c’est... officiel. Un arrêté publié au Journal officiel le 30 avril acte l’entrée en vigueur du logo commun élaboré par l’Union européenne devant figurer sur les sites Internet de commerce électronique de médicaments.

A partir du 1er juillet 2015, les pharmacies en ligne devront afficher cette croix blanche sur fond vert sur chacune de leurs pages web relatives à la vente des médicaments.


Aussi, le patient a la possibilité de vérifier la fiabilité du site en cliquant sur la mention placée sous le logo. Cette action le renverra à la liste officielle des sites nationaux habilités à vendre des médicaments en ligne recensée par l’Ordre des pharmaciens.

Cette liste est également disponible sur le site du ministère de la Santé.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK