25/02/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

La Fédération nationale des infirmiers (FNI) dénonce « avec fermeté » le projet d’arrêté qui réforme les modalités de prise en charge et forfaitise les prestations associées à la nutrition parentérale à domicile

Le syndicat infirmier a fait part de sa protestation dans un courrier adressé ce mardi 25 février au Comité économique des produits de santé (CEPS).

La FNI dénonce un projet qui confère à l’hôpital l’initiative de la prise en charge à domicile de la nutrition parentérale, en lien avec l’HAD, « avec le risque de développer un monopole d’activité au détriment de l’offre de soins libérale ». De plus, le syndicat estime qu’en privilégiant un forfait global plutôt qu’une forfaitisation de la délivrance de matériel sur une base hebdomadaire, le « projet d’arrêté conduit à transférer les fonctions d’organisation du retour à domicile, de coordination et de suivi actuellement assurés par les infirmières libérales aux infirmières coordinatrices salariées des structures prestataires ».

La FNI avertit également que si ce projet devait être adopté le 5 mars prochain par le CEPS, « il conduirait à évincer de cette étape du parcours de soins, les petits prestataires et les pharmaciens d’officine dans le contexte économiquement fragile qui est déjà le leur ».

Matthieu Vandendriessche, photo DR





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK