Négociations économiques : 700 millions d'euros pour compenser l'inflation ? - 17/03/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
17/03/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Négociations économiques : 700 millions d'euros pour compenser l'inflation ?

Getty Images/iStockphoto

Lors de son traditionnel live du vendredi, Philippe Besset a dévoilé, le 17 mars, la teneur de ses échanges sur les prochaines négociations économiques avec Marguerite Cazeneuve, la directrice déléguée de la Caisse nationale de l'Assurance maladie (Cnam). « Sur le plan du dialogue social, l’ambiance n’est folichonne pour personne en ce moment dans ce pays, a d’abord souligné le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Pour autant, ce qui s'est passé avec Marguerite Cazeneuve, lors du salon PharmagoraPlus, me donne un peu d’espoir. Je lui ai d’abord rappelé que le covid-19 était derrière nous, et que nous étions revenus à une activité qui ressemblait à celle d'avant la crise sanitaire en 2019. Avec une rémunération qui n'a pas été réévaluée, alors que nous vivons une période d'inflation importante, et que nous avons dû absorber des augmentations de charges légitimes pour maintenir le pouvoir d'achat de nos équipes officinales. Et que c'était donc le revenu du titulaire qui servait de variable d’ajustement… Elle l’a entendu, et nous a répondu que l'inflation était effectivement un problème pour les professionnels de santé, l’Assurance maladie négociant des tarifs limites que nous ne pouvons pas augmenter. Et qu'il faudrait donc en tenir compte. Mais elle a aussi rappelé que dans tous les secteurs d’activité, les entreprises ne devaient pas répercuter l’intégralité de l’inflation, sinon cela allait créer une espèce de course à l’échalote. »

Sur la base de cet échange, Philippe Besset a commencé à se projeter. « L'inflation est au-dessus de 10 % sur les deux dernières années. Or, 10 % de notre rémunération de 2019, c’est 700 M€. Je veux bien entendre que tout le monde doit faire un effort. Nous verrons quelle sera la hauteur de celui que nous demandera l’Assurance maladie. Mais ces 700 M€ pourraient servir de base légitime pour compenser », estime le président de la FSPF qui a également confirmé ce qui était déjà inscrit dans le marbre, les négociations devraient débuter à l’automne.



Yves Rivoal

Les dernières réactions

  • 18/03/2023 à 18:13
    BREZHONEG
    alerter
    Demandons ce que le personnel CNAM a obtenu recemment, par exemple?Les Pharmaciens de la Secu----(au hasard)--, quel pourcentage à titre indicatif?,

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous des toilettes accessibles à la clientèle ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !