06/01/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Audrey Chaussalet avec l'AFP

« A l'heure où la France enregistre des records de contaminations, nous battons un record que nous n'avons pas atteint depuis le 1er octobre, puisque 66 000 de nos concitoyens qui n'étaient pas vaccinés ont décidé auourd'hui, et je ne crois pas au hasard, de recevoir leur première injection de vaccin », a déclaré Olivier Véran, ministre de la Santé, le mercredi 5 janvier 2022, à l'Assemblée nationale. « Si nous faisions cela pendant soixante-dix ou soixante-quinze jours, nous aurions une protection complète de la population française à l’égard des formes graves », a-t-il ajouté, après la phrase choc du président de la République, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 06/01/2022 à 14:31
    Cada
    alerter
    Donc on "convainc" les gens avec de la vulgarité...
  • 06/01/2022 à 17:51
    roller33
    alerter
    Les chiffres, c'est bien connu, on leur fait dire ce que l'on veut.

    La France a une population de 67 millions.
    On nous serine qu'à ce jour 92% de la population éligible a reçu au moins 1 dose, mais dans ce chiffre, on omet sciemment les 5-11 ans, ce qui de fait abaisse ce score, mais ça, c'est moins vendeur.
    En effet, depuis fin décembre 2021, ils sont eux aussi éligibles à la vaccination : ils sont environ 4.1 millions ( source éducation nationale ) et viennent tous les jours un peu grossir les rangs des primo-vaccinés ( notamment quand leurs parents eux-mêmes sont très largement favorables à la vaccination ) alors qu'ils ne sont en rien concernés par le pass-vaccinal.
    De même, tous les jours des ados basculent dans la tranche des 16 ans et plus pour lesquels l'autorisation parentale n'est plus nécessaire pour aller se faire vacciner.
    De fait, le gros des troupes des primo-vaccinés est surtout composé de personnes très jeunes et complètement hors de la cible des personnes susceptibles d'encombrer les lits d'hôpital.

    Par contre, en province et dans les campagnes nous connaissons tous des personnes âgées de plus de 50 ans qui vivent très bien sans cinéma ( "faut faire 30 bornes pour en trouver" ), théâtre ( "faut faire 100 bornes pour en trouver" ), sans restau ( "on se fait livrer" ), ne prenant pas les transports en commun puisque la voiture est indispensable et qui pourtant ont une vie sociale avec leurs semblables ( et donc avec les risques qui en découlent ) et qui se "contre-foutent" du pass vaccinal qui n'impactera en rien leur vie : ils n'ont d'ailleurs jamais utilisé de pass sanitaire ! alors "même pas mal", les propos du président ! ( lequel, du haut de son Olympe, ne doit même pas imaginer qu'il existe de tels individus dans ses "chers compatriotes"... )

    "66 000 de nos concitoyens qui n'étaient pas vaccinés ont décidé auourd'hui, et je ne crois pas au hasard, de recevoir leur première injection de vaccin", se gargarise Mr Veran...
    Comme quoi, les chiffres on leur fait dire ce que l'on veut....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !