Vol dans les pharmacies : jusqu’à 40 000 euros de pertes chaque année ! - 19/03/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
19/03/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vol dans les pharmacies : jusqu’à 40 000 euros de pertes chaque année !

Depuis trois, les vols dans les pharmacies sont en hausse de 17 %. Les pharmaciens trépignent et souhaitent davantage de judiciarisation de leur préjudice.
Getty Images

Le manège est bien rôdé : les voleurs se placent dans un angle où ils ne sont pas repérés par les caméras puis prétextant un appel pour ouvrir leur sac, ils y glissent crèmes, shampoings ou cosmétiques onéreux. Jeudi 13 mars, après avoir donné l’alerte une pharmacienne s’est vue repousser fortement au point de tomber. Bilan de l’agression : incapacité de marcher pendant trois mois. « Nous recensons a minima au moins une agression de ce type par jour dans nos officines », pointe Cyril Colombani, pharmacien et président de l'Union des syndicats des pharmaciens d'officine des Alpes-Maritimes.

Des agressions en hausse

Depuis la période qui a succédé au Covid-19, les agressions ont augmenté de 17 %. Un chiffre d'ailleurs en deçà de la réalité puisque 4 professionnels sur 10 renoncent à pousser les portes d’un commissariat. « Avec mon homologue de la FSPF nous avons écrit un courrier au préfet des Alpes-Maritimes pour lui enjoindre de prendre compte cette situation difficilement tenable. Les pharmacies font face à des difficultés économiques croissantes. Ces pillages les fragilisent davantage », poursuit Cyril Colombani. Après l'agression un appel à témoignages a été lancé : en 4 jours, une soixantaine de pharmaciens ont relaté des vols ou des agressions. Leurs propos étant étayés de photos ou de vidéos. « Certains chiffrent leurs pertes annuelles à 30 000 ou 40 000 euros. », note le pharmacien.

Porter plainte une nécessité

Pour se prémunir de ces méfaits, le représentant de l'USPO conseille de déposer plainte de manière systématique et de vider les boîtes dont les contenus sont le plus onéreux. « Aujourd’hui, les sanctions appliquées restent minimes. Les récidivistes écopent seulement d’un rappel à la loi. La sanction est trop faible pour être dissuasive. Nous demandons avec l’USPO des amendes systématiques pour chaque vol. Les enjeux sécuritaires sont régaliens, l’Etat doit se tenir à nos côtés. », conclut-il.



Christelle Pangrazzi

Les dernières réactions

  • 27/03/2024 à 13:07
    Dios Mine
    alerter
    Et n'oublions pas le personnel de la pharmacie
    Je n'ai jamais travaillé dans une pharmacie où il n'y avait pas un mouton noir : en general le voleur ne tape pas le produit vendu et payé en liquide ......et empoche les montants en douce.
    La caisse le soir est juste mais le stock est faux .....
    J'ai eu une salariée qui m'a volée 50 euros par jour par ce système pendant 10 ans .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !