Vitamine D : attention aux surdosages chez le nourrisson - 22/03/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
22/03/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vitamine D : attention aux surdosages chez le nourrisson

Getty Images/iStockphoto

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) attire de nouveau l’attention sur les risques liés à l’administration en excès de vitamine D chez les tout-petits. Trois cas d’hypercalcémie sévère ont été signalés en 2022, suite à l’utilisation chez des nourrissons de compléments alimentaires enrichis en cette vitamine et destinés à des adultes.

« Administrer à son enfant trop de vitamine D peut être aussi dangereux que de ne pas en administrer assez », martèle l’Agence. Qui recommande aux parents, comme en janvier 2021, de privilégier chez l’enfant la prise de médicaments plutôt que d’un complément alimentaire enrichi en vitamine D : « les médicaments garantissent en effet une information claire en termes de doses, de précautions d’emploi, de risque d’effets indésirables et de surdosage », insiste-t-elle. Pour éviter tout risque de surdosage pouvant perturber la fonction rénale, il importe également de bien contrôler les doses données à l’enfant et de ne pas associer plusieurs produits contenant de la vitamine D.



Yolande Gauthier

Les dernières réactions

  • 23/03/2023 à 11:29
    Estelle1245
    alerter
    Il faudrait que l'ordre et le gouvernement défendent plus la profession car quand on voit tous les compléments alimentaires, huiles essentielles et alicaments qui sont vendus dans les parapharmacies par des vendeuses sans diplôme et trop souvent sans présence de pharmaciens (alors qu'exigé par certains labos), il ne faut pas s'étonner de tels risques pour la santé. Ces vendeuses sont commissionnées à la boîte, donc, plus on vend, plus gros sera le chèque en fin de mois. Sans parler des neuro-manipulations de ces parapharmacies discounters dont la législation permet la publicité au détriment des pharmacies et des pharmaciens dindons de la farce à qui on enlève chaque jour un peu plus de marge! On fait le conseil et l'achat se fait ailleurs, chez les discounters ou internet. D'ailleurs, il faudrait exiger que le nom de parapharmacie ne puisse plus être utilisé car cela terni notre diplôme au profit de personnes dont le seul but est de faire des profits au détriment de la santé des gens. Les pharmaciens, il est temps de vous réveiller si vous ne voulez pas que comme dans d'autres pays européens, le diplôme ne vous serve plus qu'à être employé de grandes surfaces! A bon entendeur...
  • 23/03/2023 à 14:32
    Mme Hygie
    alerter
    @ Estelle. Nombre de pharmaciens sont incompétants en aromathérapie et phytothérapie. Il faut oser le dire ! Tout comme ceux qui commandent leurs compléments alimentaires sur un stand à Pharmagora ou pire suite au bagout d'un commercial. Les mêmes qui se font épingler pour défaut de conseil basique par Que Choisir très certainement. J'ai pu constater qu'en matière d'aromathérapie certains vendeurs de boutiques bio étaient bien plus compétents que nombre de potards. Simplement parce qu'ils avaient conscience que les HE, comme tout produit très actif peut avoir de nombreuses CI et effets secondaires et qu'ils avaient pris le temps de se former sérieusement. Une pharmacienne retraitée, spécialiste en phytothérapie, intervenant régulièrement sur une antenne de France bleu, ignorait que l'HE de lavande est un perturbateur endocrinien. Soyons d'abord tous irréprochables avec notre diplôme avant de dénigrer les autres ! Et malheureusement c'est loin d'être le cas dans chaque officine.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vos équipes sont-elles prêtes à soutenir le mouvement de grève du 30 mai ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !