Variole du singe : vaccination recommandée, « y compris pour les professionnels de santé » - 24/05/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
24/05/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Variole du singe : vaccination recommandée, « y compris pour les professionnels de santé »

Alors que les cas autochtones de variole du singe (monkeypox) se multiplient dans plusieurs pays de l’hémisphère nord et que la France comptabilise deux cas supplémentaires, la Haute Autorité de santé (HAS), saisie en urgence, s’est prononcée ce 24 mai sur la vaccination. Elle recommande de mettre en œuvre une « stratégie vaccinale réactive » autour des cas confirmés d'infection par le virus monkeypox, y compris les professionnels de santé exposés.
Getty Images/iStockphoto

En pratique, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande la mise en œuvre d’une stratégie vaccinale réactive en post-exposition, avec un vaccin idéalement administré dans les 4 jours après le contact à risque et au maximum 14 jours plus tard sous un schéma à deux doses (ou trois doses chez les sujets immunodéprimés), espacées de 28 jours. Sont ciblés : les personnes adultes contacts à risque d’exposition au virus de la variole du singe, y compris les professionnels de santé exposés sans mesure de protection individuelle.

Pas avec n’importe quel vaccin

Le vaccin recommandé par la HAS est un vaccin antivariolique de 3e génération (vaccin vivant) possédant une AMM européenne depuis juillet 2013 dans l’immunisation active contre la variole chez les adultes (Imvanex, de la firme Bavarian Nordic). Ce vaccin dispose également d’une AMM aux Etats-Unis (sous le nom de Jynneos) en prévention de la variole et de monkeypox. Les autres vaccins de 1re et 2e générations ne sont plus utilisés en population générale depuis la fin de la campagne de vaccination antivariolique dans les années 80. L'avantage du vaccin de 3e génération : « il présente un mode d’administration et un profil de sécurité beaucoup plus favorable que ceux des vaccins de 1re et 2e générations, tout en assurant une immunogénicité comparable », justifie la HAS. Il a montré une efficacité de 85 % pour la prévention de la variole du singe. Le vaccin n’a pas été évalué chez les enfants de moins de 18 ans et, compte-tenu d’un manque de données chez la femme enceinte ou allaitante, son utilisation dans cette population est à éviter, par précaution.

La HAS ne précise pas les lieux et les personnes habilitées à vacciner contre la variole.

En revanche, elle insiste sur le fait qu’il « est primordial d’adopter des mesures de prévention et de protection personnelles au-delà des mesures renforcées d’identification et de suivi des cas (dépistage, identification des contacts, isolement des cas) et de la stratégie vaccinale préconisées » et que « la stratégie vaccinale proposée s’inscrit dans une stratégie de prise en charge plus globale incluant notamment la mise à disposition de traitements antiviraux ». Ceux-ci, disposant d’une AMM dans l’indication de monkeypox « en particulier pour les enfants éligibles, pour lesquels le vaccin de 3e génération ne bénéficie pas d’AMM aujourd’hui », n’ont pas été évalués par la HAS.



Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 31/05/2022 à 14:37
    Amine35
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !