Vaccination anti-Covid-19 : quelles cibles pour le rappel automnal ? - 25/05/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
25/05/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Vaccination anti-Covid-19 : quelles cibles pour le rappel automnal ?

L’épidémie de Covid-19 pourrait reprendre. La Haute Autorité de santé anticipe une prochaine vague et publie ses recommandations pour une campagne de rappel de vaccination dès l’automne prochain sur la base d’un scénario de réapparition périodique du virus, jugé le plus probable. Les plus fragiles sont ciblés. Les professionnels de santé aussi.
Getty Images/iStockphoto

L’épidémie de Covid-19 semble se stabiliser en France, mais elle pourrait reprendre à l’automne. C’est pourquoi la Haute Autorité de santé publie dès aujourd’hui ses recommandations pour l’organisation d’une campagne de rappel anti-Covid-19 à mettre en place à l’automne, en se basant sur le scénario le plus probable qui est une reprise périodique du virus. Dans ce scénario, le virus poursuit son évolution ; l’immunité, qui baisse au cours du temps, reste cependant suffisante contre les formes graves et les décès pour une majorité de la population. Mais des pics de transmission se produisent, entraînant une reprise épidémique de manière périodique.

Ainsi, la HAS recommande de vacciner les populations les plus à risque de formes graves de Covid-19, en particulier les personnes immunodéprimées et leur entourage, les personnes de 65 ans et plus et/ou présentant des comorbidités à risque de forme grave. Elle recommande également « d'envisager la vaccination des professionnels de santé au regard notamment des futures données d'efficacité vaccinale contre les formes asymptomatiques de la maladie (il est là question de l'efficacité contre la transmission de la maladie) », poursuit l’autorité sanitaire dans son communiqué du 25 mai. Cette année encore, la campagne de rappel anti-Covid-19 est à coupler avec la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière.

Deux autres scénarios possibles

Dans sa stratégie de vaccination, la HAS anticipe également deux autres scénarios. Un premier, optimiste, dans lequel on constate un retour à la normale : « les futurs variants qui apparaissent sont significativement moins sévères, l’immunité contre les formes graves est maintenue », estime la HAS. La campagne de rappel automnale ciblera alors les personnes immunodéprimées, dans le cadre d’une décision médicale partagée.

Imaginant un scénario pessimiste, dans lequel l’émergence d’un nouveau variant plus virulent entraine une baisse de l’immunité contre les formes graves et les décès et occasionne une nouvelle vague épidémique, la HAS préconise un rappel vaccinal pour la population générale en priorisant les populations les plus à risque.

Evidemment, en raison de l’incertitude sur l’évolution de l’épidémie, la HAS pourrait être amenée à faire évoluer ses recommandations. De plus, « dès que de nouveaux vaccins (notamment les vaccins bivalents et les nouvelles plateformes vaccinales) obtiendront leur autorisation de mise sur le marché, la HAS les évaluera, précisera leur place dans cette stratégie vaccinale et indiquera le cas échéant le type de vaccin à privilégier pour chaque population en fonction de ses caractéristiques propres. »

Par ailleurs, a HAS insiste sur le fait de poursuivre les efforts de vaccination des personnes à risque non vaccinées ou n'ayant pas encore reçu leur première dose de rappel.



Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 25/05/2022 à 22:26
    hs
    alerter
    Pharmacien, en ce qui me concerne, ce sera niet avec tout produit ARN, Seul un vrai vaccin réalisé avec la totalité du virus inactivé pourra m'apporter une immunité sur le long terme
  • 25/05/2022 à 23:38
    pascal.r
    alerter
    Vaccin ARN, peut importe, mais surtout adapté aux nouveaux variants ! (C'est le même depuis bientot 2 ans)
    Et si possible...
    associé avec le vaccin grippe
    ou
    sous forme de spray nasal (immunité renforcée au niveau des muqueuses)
  • 27/05/2022 à 15:46
    Czentovich
    alerter
    Pas de cochonneries pour moi, j'attends le vaccin homéopathique!!!
  • 31/05/2022 à 11:04
    galenus
    alerter
    @ Czentovich : Le discours a changé ou j'ai mal lu ?
  • 31/05/2022 à 11:37
    Czentovich
    alerter
    ironie :
    nom féminin
    Manière de se moquer (de qqn ou de qqch.) en disant le contraire de ce qu'on veut exprimer.
  • 31/05/2022 à 14:29
    Amine35
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 31/05/2022 à 14:47
    Czentovich
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 31/05/2022 à 15:50
    galenus
    alerter
    Quel niveau ! Fort heureusement, le ridicule ne tue pas...
  • 31/05/2022 à 16:46
    Czentovich
    alerter
    Messieurs les modérateurs au lieu de supprimer mon message (qui ne comportait ni insulte ni agression envers qui que ce soit) vous feriez mieux de bloquer définitivement @Amine35 d'écrire des messages

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !