Urgo : ce « cadeau » à plus de 6 millions d'euros - 27/01/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
27/01/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Urgo : ce « cadeau » à plus de 6 millions d'euros

Getty Images/iStockphoto

Ayant enquêté en 2021 sur le respect du dispositif « anticadeaux » dans le secteur de la distribution de produits médicaux, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) explique, dans un communiqué du 27 janvier 2023, avoir mis à jour, conjointement avec la section de recherche de gendarmerie de Dijon (Côte d’Or) des pratiques illégales du groupe Urgo, qui a offert indûment à certains pharmaciens d’officine, sur l’ensemble du territoire national, plus de 55 millions d’euros de cadeaux entre 2015 et 2021.

En contrepartie de l’achat de produits de la marque Urgo et de la renonciation au bénéfice d’une remise contractuelle sur le prix d’achat de ces produits, les pharmaciens concernés ont ainsi obtenu à titre privé une récompense sous la forme d’un ou plusieurs cadeaux, dont la valeur correspondait au montant de la remise prévue par le contrat. Pour certains, cplusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le tribunal judicaire de Dijon a en conséquence prononcé une amende d’un montant total de 1,125 million d’euros (dont 625 000 euros avec sursis) et confirmé les saisies pénales de plus de 5,4 millions d’euros déjà entreprises. Cette décision est susceptible de faire l’objet d’un appel sous 10 jours.

La loi anticadeaux, c’est quoi ?

Le dispositif « anticadeaux » vise à préserver l’indépendance des professionnels de santé. Il s’agit tout d’abord d’un impératif d’ordre sanitaire, seules des considérations de santé publique devant guider les actes de prescription et de délivrance de produits de santé, rappelle la DGCCRF. Mais il répond aussi à un enjeu économique, car les pratiques opaques d’octroi d’avantages perturbent le bon fonctionnement du marché et au final alourdissent le coût des dépenses de santé pour la collectivité.

Ce que risquent les pharmaciens dans cette affaire

Tout comme le fait d’octroyer un avantage illégal, le fait de l’accepter est passible d’une sanction en application du dispositif « anticadeaux » : la sanction encourue est d'un an d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende, et peut être assortie de peines complémentaires comme l’interdiction temporaire ou définitive d’exercer ou la confiscation du produit de l’infraction (cadeaux reçus) par exemple.

La DGCCRF va poursuivre son enquête, dès la semaine prochaine, auprès des pharmaciens impliqués.



Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 27/01/2023 à 20:02
    Jean64
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 30/01/2023 à 17:43
    erwann
    alerter
    Je trouvais cette proposition indécente, j'espère qu'il y aura des sanctions.
  • 30/01/2023 à 23:05
    JMM
    alerter
    La bonne blague...
    Si Urgo est traduit en justice, les labos de génériques ont du souci à se faire.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !