Tension sur les corticoïdes : toutes les pharmacies ne sont pas sur un même pied d’égalité - 03/03/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
03/03/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Tension sur les corticoïdes : toutes les pharmacies ne sont pas sur un même pied d’égalité

Getty Images

Si la situation sur les tensions et ruptures en paracétamol pédiatrique revient progressivement à la normale (hormis sur les formes suppositoires), on ne peut pas en dire autant pour les corticoïdes per os, prednisolone et prednisone.

La prednisolone, en rupture en raison de tension sur un adjuvant, introduit une discrimination au niveau du circuit des ventes directes : selon leurs partenaires génériqueurs ou leur adhésion à un groupement, les pharmacies ne sont pas approvisionnées de la même manière. « Les ruptures ne sont pas homogènes sur le territoire, en effet. Certains laboratoires de génériques disposent de stocks et d’autres pas, et ceux qui en possèdent livrent en priorité leurs clients numéro un », a alerté Pierre-Olivier Variot, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) lors d’une réunion le 2 mars à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Selon lui, seules 10 % des pharmacies sont livrées actuellement en direct en prednisolone. Interpellée sur ces disparités importantes d’approvisionnement entre officines, l’ANSM va regarder comment y remédier.

Quant aux ruptures en prednisone, le problème est autre, les tensions étant produites par ricochet. Les tensions sont dues à un ricochet. Mais « il y a une uniformité des ruptures sur le territoire. Partout, ce produit arrive au compte-gouttes dans les officines », indique le président de l’USPO.

Par ailleurs, lors de cette réunion, les syndicats pharmaceutiques ont souhaité que la levée de rupture par le dossier pharmaceutique (DP) soit déclenchée au-delà d’une certaine quantité d’approvisionnement, supérieure à 1 unité livrée - qui est la quantité actuellement prise en compte. L’Ordre des pharmaciens a pris acte de cette demande d’évolution du DP ruptures.



François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 03/03/2023 à 19:52
    ICI LONDRES
    alerter
    Même problème pour l'amox, quelle hypochrisie
    Marre de ce système où il faut céder aux profils prémium des génériquers
  • 03/03/2023 à 21:39
    BREZHONEG
    alerter
    Conclusion : dés qu'il y a rationnement,le ministere doit remettre l'obligation du passage par reseau grossiste.
  • 04/03/2023 à 11:53
    OJF
    alerter
    Il faut augmenter les prix des médicaments pour qu'il y ait moins de rupture en France. Le marché français est devenu petit et peu rentable par rapport au reste du monde.
  • 06/03/2023 à 11:29
    galenus
    alerter
    C'est certain, il faut augmenter le prix des médicaments en France.

    Mais ce qui va se passer, ce sera une augmentation du PFHT pour faire plaisir à l'industrie et une baisse sans fin du prix public TTC pour faire des économies à la sécu. Les grossistes seront satisfaits (leur marge dépend du PFHT) et les officines subiront un écrasement au rouleau compresseur de leur marge déjà bien mince. L'objectif est une marge à 0, permettant la fermeture de 10000 officines...

    C'est ce qui est demandé depuis longtemps !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !