Remaniement ministériel : Frédéric Valletoux, ce nouveau ministre mal aimé des médecins - 09/02/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
09/02/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Remaniement ministériel : Frédéric Valletoux, ce nouveau ministre mal aimé des médecins

Le 8 février 2024, le député Horizons de Seine-et-Marne, Frédéric Valletoux, a été nommé ministre délégué chargé de la santé et de la prévention.
AFP

Son nom avait déjà circulé lors du départ d’Aurélien Rousseau, alors ministre de la Santé et de la Prévention, le 20 décembre 2023. Frédéric Valletoux connaît bien, en effet, le monde de la santé puisqu’il a été président de la Fédération hospitalière de France (FHF) pendant 11 ans, d’octobre 2011 à septembre 2022. Ainsi que la politique : Frédéric Valletoux a notamment été maire de Fontainebleau (Seine-et-Marne) de 2005 à juin 2022, puis député de Seine-et-Marne à compter de cette date.

En tant que député, Frédéric Valletoux a été sous les feux des projecteurs avec la proposition de loi (PPL) visant à « améliorer l'accès aux soins par l'engagement territorial des professionnels », déposée en avril 2023 par les groupes Horizons et Renaissance et adoptée le 18 décembre 2023. Cette PPL avait suscité, lors de son dépôt, la colère des médecins libéraux car elle prévoyait la réorganisation de la permanence des soins ambulatoires (PDSA) avec une participation obligatoire de tous les médecins, ainsi que l’adhésion obligatoire aux communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Finalement, les sénateurs ont remanié ces articles suite à la protestation des médecins libéraux et au fait qu’Aurélien Rousseau s’était engagé à ce que des lois n’interfèrent pas avec les négociations conventionnelles entre les syndicats médicaux et l’Assurance maladie.

De fait, la loi dite Valletoux est centrée sur l’hôpital avec en particulier une restriction de la possibilité d'exercer en intérim en début de carrière pour les professionnels en établissement. Mais elle acte aussi la création d’une antenne par les pharmaciens titulaires dans une commune limitrophe ou titulaires de l’officine la plus proche.

Malgré les modifications apportées lors du débat parlementaire, les médecins ne saluent pas vraiment l’arrivée de Frédéric Valletoux à la Santé. Ainsi, la Confédération des syndicats médicaux de France (CSMF) estime, dans un communiqué en date du 8 février, qu’avec sa nomination, « le président de la République choisit de déclarer la guerre à la médecine libérale ». Et d’ajouter : « Monsieur le Ministre Délégué, votre tâche va être immense pour reconquérir la confiance des médecins libéraux ».



Magali Clausener

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Constatez-vous une amélioration au niveau des ruptures de stock de médicaments ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !