Salaires et attractivité de la branche : les négociations toujours au point mort - 30/01/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
30/01/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Salaires et attractivité de la branche : les négociations toujours au point mort

Getty Images

« Encore un rendez-vous manqué », regrette dans un communiqué la Fédération nationale Force Ouvrière des métiers de la pharmacie. Réunis en Commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation (CPPNI) le 29 janvier pour les négociations conventionnelles portant sur les salaires minima et la révision des classifications, les syndicats de salariés et les deux chambres patronales, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), se sont quittés sans avoir avancé d'un pouce, après une heure d’échanges menés dans un climat tendu.

« La FSPF et l’USPO se sont présentées une nouvelle fois sans mandat de négociation. Les 120 000 salariés de la branche restent donc pris entre le marteau et l'enclume, victimes collatérales du bras de fer entre les représentants des employeurs et la Sécurité sociale, s’insurge Olivier Clarhaut, le secrétaire fédéral pharmacies d’officine de FO, qui n'a guère apprécié la méthode. Les chambres patronales savaient qu'elles n'avaient rien à proposer. Elles nous ont donc fait venir pour rien, ce qui traduit un manque de considération pour le dialogue social. »

Pour rappel, la FSPF avait suspendu en novembre dernier les discussions tant que les négociations conventionnelles avec l’Assurance maladie n'aboutiraient pas. Les syndicats de salariés ont de leur côté réaffirmé qu'ils suspendaient unanimement toute signature d'accords collectifs jusqu'à la rouverture de véritables négociations sur les salaires et l’attractivité de la branche. « La non prise en compte de la perte de pouvoir d'achat des salariés nous conduit aujourd'hui à une situation rare puisque les salaires des seize premiers coefficients sont rattrapés et alignés sur le Smic depuis sa revalorisation de 1,13 % au 1er janvier 2024 », souligne Olivier Clarhault. Chambres patronales et syndicats de salariés ont prévu de se retrouver le 11 mars prochain pour un nouveau round de négociations dont l’issue sera une nouvelle fois suspendue aux résultats des négociations conventionnelles entre les syndicats de pharmaciens d’officine et l’Assurance maladie.



Yves Rivoal

Les dernières réactions

  • 30/01/2024 à 20:54
    x
    alerter
    Pas d augmentation ?ok pas de prescription no administration de vaccin!!
  • 31/01/2024 à 07:46

    alerter
    Pas d'augmentation ,comment dire pas surprise ! Pas de nouvelles missiopour nous et pas de VAE non plus inutile après 28 ans il faudra vraiment changer de métier.......
  • 31/01/2024 à 12:32
    NiniL29
    alerter
    Vraiment décevant, oui il faut changer de métier ! Surtout qu'en plus vous voyez une apprentie toucher presque autant que vous qui avez 20b ans de diplôme ! On en arrive à être dégouter et dire aux stagiaires qui viennent, ne faites surtout pas ce métier car vous n'aurez aucune reconnaissance
  • 31/01/2024 à 16:18
    PIPO74
    alerter
    La suppression du monopole et l'ouverture du capital étant imminent nos chers adjoints et préparateurs pourront soit s'installer soit aller chez Leclerc qui je n'en doute pas les paiera plus pour travailler moins.
  • 01/02/2024 à 16:49
    JMM
    alerter
    Les préparateurs en pharmacie vont bientôt remplacer les pharmaciens adjoints qui sont de moins en moins nombreux.
    Certains laboratoires d'analyse ne sont dirigés que par des techniciens.
    Les salaires suivront en fonction des responsabilités.
  • 01/02/2024 à 17:12

    alerter
    Les nouveaux négocient leur salaire, les anciens ne renogieng pas le leur. Qui a tord ? Ne dénigrez pas les jeunes mais battez vous pour votre salaire, changez d'officine parfois cela change grandement le salaire. Attendre la reconnaissance c'est croire au père Noël. Si vous n'aimez plus votre métier changez, ou engagez vous pour changer votre condition. Quelle officine e'gage des augmentation de salaire annuelle ? Comme cela se pratique dans le privé ? Pourquoi tjrs attendre que l'état ouvre les vannes lors des negos..
  • 04/02/2024 à 01:05
    x
    alerter
    Les jeunes ont compris!!! D ou la pénurie !! Game over

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !