Retraites : travailler plus… progressivement - 10/01/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
10/01/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Retraites : travailler plus… progressivement

Le 10 janvier 2023, Elisabeth Borne, Première ministre, a présenté le projet de réforme des retraites du gouvernement. « Un projet d’équilibre, un projet de justice, un projet porteur de progrès social », a-t-elle déclaré. Voici les principales mesures.
Getty Images

La réforme des retraites concerne tous les actifs : salariés, indépendants, fonctionnaires.

L’âge légal de départ à la retraite va être porté à 64 ans en 2030, à raison d’une augmentation de 3 mois par an, à compter du 1er septembre 2023.

L’âge d’annulation de la décote est maintenu à 67 ans.

Pour obtenir le taux plein, il faudra avoir cotisé 43 trimestres dès 2027.

Pour les carrières longues (ce qui concerne par exemple les apprentis), des âges intermédiaires seront créés : les salariés qui ont travaillé avant l’âge de 16 ans, pourront partir à 58 ans en 2030 ; pour ceux qui ont commencé à travailler entre 16 et 18 ans, l’âge légal de départ est fixé à 60 ans et pour ceux qui ont commencé leur vie active entre 18 et 20 ans, à 62 ans.

Les congés parentaux seront pris en compte.

La pénibilité doit être mieux prise en compte avec un suivi médical renforcé, la création d’un fonds de prévention doté d’un milliard d’euros et le compte professionnel de prévention est amélioré.

Dès 2023, les « petites » pensions de retraite vont être augmentées à hauteur de 85 % du Smic, soit 1 200 €, pour ceux qui ont une carrière complète.

Afin de favoriser l’emploi des seniors, ceux-ci pourront travailler à mi-temps 2 ans avant leur départ à la retraite. Le dispositif de cumul emploi/retraite devrait être simplifié.

Les régimes spéciaux de retraite doivent disparaître : les nouveaux embauchés cotiseront au régime général de retraite.

Le projet de réforme fera l’objet d’un projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) rectificatif et sera présenté dans 15 jours en Conseil des ministres.



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 11/01/2023 à 00:13
    Tagadayoupi
    alerter
    Comment seront validé nos années d.apprentissage !!!!
    Rémunéré une misère, dans les années 1990, difficile de valider les cinq trimestres nécessaires avant 20 ans !!! Pour bénéficier d’une carrière longue.
    Réforme Macron, la double peine !!!!
    Retraite à la baisse, puisque période validée mais non cotisée, avec 43 années de cotisations difficiles de faire de la surcote avec un déambulateur !!!
  • 11/01/2023 à 12:22
    BREZHONEG
    alerter
    Travailler plus.....progressivement,pour aller vers la retraite....en travaillant moins,progressivement en fin de carriere ? Pas simple, leur truc.....
  • 12/01/2023 à 12:12
    BREZHONEG
    alerter
    PS :la CPA Cessation Progressive d'Activité , à integrer,donc, dans l'APA (allongement progressif d'activité) ?.
  • 18/01/2023 à 10:07
    PharMarx
    alerter
    Encore une réforme qui passe à coté de plusieurs problemes, dont le principal est le taux de seniors sans emploi au delà de 55 ans... Ne parlons même pas du fonds de prévention qui sent l enfumage, à une époque où on desinvestit dans la médecine du travail. D autant que si cela coûte, on s arrangera pour revoir les règles à la baisse - comme pour le CPF. Toujours est il que réformer les retraites pour financer les dérapages budgétaires du gouvernement est une mauvaise blague.
  • 26/01/2023 à 20:52
    drlouzou
    alerter
    Sauf que lorsque tu compare la surcote de la CAVP et la surcote de l'Assurance Retraire du régime générale, c'est 25% pour 6 ans pour l'assurance retraite, contre 15% de surcote pour la CAVP (: j'ai les chiffres à l'appui !!!.
    Donc je pose une question a la CAVP (et tous les confrères doivent se la poser), où passent les 10% manquant, ou dans quelles poches ?
    Voilà une question brulante d'actualité !!!
    Debout les crabes, la mer monte; arrêtons de nous faire entuber par la CAVP !!!!!!!!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !