Remboursement des protections périodiques réutilisables : la surprise - 07/03/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
07/03/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Remboursement des protections périodiques réutilisables : la surprise

C’est par une intervention d’Elisabeth Borne à la télévision que les pharmaciens ont appris le remboursement par l’Assurance maladie des « protections périodiques réutilisables » chez les femmes jusqu’à 25 ans à partir de 2024. La mise en place s'annonce compliquée.
Getty Images/iStockphoto

« La précarité menstruelle est une réalité qui touche trop de femmes. C’est une injustice du quotidien. Dès 2024, les protections périodiques réutilisables prises en pharmacie seront remboursées par la sécurité sociale pour les femmes de 25 ans et moins, sans ordonnance. »

L’annonce de la Première ministre Elisabeth Borne dans l’émission C à vous sur France 5 ce 6 mars, interrompue par une page de publicité, a surpris tout le monde, en premier lieu les pharmaciens. Car la profession n’a pas été consultée avant cette décision prise par le gouvernement.

Depuis, la promesse d’Elisabeth Borne a fait le tour des médias. Mais pour l’explication de texte, il faudra encore attendre car la Première ministre n’a pas donné de précisions, si ce n’est que la mesure sera inscrite au budget 2024.

Les protections périodiques visées sont uniquement les protections réutilisables et devraient concerner les serviettes hygiéniques lavables et réutilisables, les culottes périodiques et les cup (coupes) menstruelles.

Cependant, la mesure semble plus complexe à mettre en place que pour les préservatifs délivrés à titre gratuit du fait du statut des protections périodiques. Aucune n’est inscrite à la LPPR ou n’a le statut de produit de santé et aucune n’est à ce jour prise en charge. « Et sans base LPP ce sera compliqué. Autant pour les préservatifs on pouvait penser à un remboursement plus large car certains étaient inscrits à la LPP, mais pour les protections périodiques réutilisables, ce n’est pas le cas », explique Pierre-Olivier Variot, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO).

Enfin, il est trop tôt pour qu’un mode de facturation soit déjà arrêté. « Est-ce que ça ne se jouera pas avec les mutuelles ? Parfois elles organisent des paniers de soins », ajoute le président de l’USPO, qui craint les rejets en cas de facturation à l’Assurance maladie.

L’annonce a le mérite de braquer le projecteur sur ces protections. « C’est un marché confidentiel mais amené à énormément se développer s'il devient remboursé », parie de son côté le président de l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), Laurent Filoche.

Selon une enquête Opinion Way pour l’association Règles élémentaires publiée le 6 mai, près de 4 millions de personnes sont touchées par la précarité menstruelle, « soit un chiffre qui a doublé depuis 2021 », s’émeut l’association.



Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 08/03/2023 à 11:27
    OJF
    alerter
    Et la précarité alimentaire ? Quand est-ce que le cageot de pommes bio ou les conserves de légumes bio seront prise en charge ?
  • 08/03/2023 à 12:09
    Papaver
    alerter
    @ojf si vous n'avez rien d'intelligent a dire, svp taisez vous :)
    C'est pas tellement hygiénique ces trucs réutilisables je me demande si c'est pas une fausse bonne idée ? Les cup se sont déjà démodé d'ailleurs...
  • 08/03/2023 à 18:50
    Ced2506
    alerter
    C'est une excellente décision, complexe à mettre en place en effet, on part de zéro.

    Elles sont certainement bien plus hygiéniques que ce qui se vend actuellement en jetable, quand on connait le mode de culture du coton et le mode de fabrication des produits bas de gamme (mais les autres ne sont sans doute pas beaucoup plus glorieux)

  • 10/03/2023 à 19:38
    BREZHONEG
    alerter
    Un cadeau qui ne va pas couter cher :Les reutilisables,par rapport aux jetables, ça fait quoi? 1% du marché? Et aprés 25 ans, fini la gratuité ! (et avant, nettoyer le truc,etc, les jeunes ne vont pas se precipiter ).Allons y toujours,mais.Bof......
  • 12/03/2023 à 20:19
    Cari
    alerter
    Pourquoi des actions solidaires de ne seraient
    T elles pas misent en place
    Zéro gaspi aidons les jeunes les plus défavorisés
    Au lieu que des produits futur périmés atterrissent dans cyclamed après le passage des labos
    Donnez des produits d’hygiène et des serviettes
    Un petit geste entre les b r i et r f a
    Pour la bonne cause !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !