Réglisse : le goût du risque - 30/03/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
30/03/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Réglisse : le goût du risque

Si on connait l’impact de la réglisse chez le patient hypertendu, on sait moins qu’une consommation régulière et en grande quantité de cette plante peut conduire à une intoxication grave chez les personnes en bonne santé. C’est ce que révèle une étude de l’Agence nationale de sécurité de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).
Getty Images/iStockphoto

Une analyse des cas enregistrés par les centres antipoison (de 2012 à 2021) et par le dispositif de nutrivigilance de l’Anses indique que sur 64 personnes intoxiquées suite à la consommation de boissons ou d’aliments à base de réglisse, 42 % présentaient des symptômes graves : hypertension artérielle et troubles cardiaques, allant parfois jusqu’à engager le pronostic vital. Un décès a été rapporté chez une personne présentant par ailleurs une atteinte grave du foie. Un antécédent d’hypertension artérielle n’a été précisé que dans 20 % des cas.

La racine de réglisse est utilisée dans de nombreux produits notamment des aliments sucrés (confiseries, chewing-gums, snacks, produits de boulangerie, glaces et sorbets) pour renforcer leur pouvoir sucrant, pour atténuer le goût de certains produits salés, dans des produits à base de cacao (comme exhausteur de goût), dans certaines boissons gazeuses et certains sirops, dans des boissons alcoolisées à base d’extraits de réglisse (pastis, ouzo, raki, sambuca, etc.) et dans le pastis sans alcool. Dans la bière, la réglisse est utilisée comme agent moussant, pour atténuer l’amertume, ou aromatiser et colorer. Elle est également présente dans certains médicaments et des produits issus du tabac.

La glycyrrhizine est le composant le plus abondant de la racine de réglisse. Après ingestion, elle produit des métabolites qui se lient aux récepteurs des minéralocorticoïdes et augmentent la quantité de cortisol dans le tissu rénal induisant un pseudo-hyperaldostéronisme qui peut persister 2 à 6 mois après l’arrêt de la consommation de réglisse. Lors d’une prise chronique de réglisse à forte dose, les patients présentent généralement une hypertension artérielle, une rétention hydrosodée et une hypokaliémie.

Ainsi, l’Anses recommande une consommation ne dépassant pas 10 mg par jour de glycyrrhizine, en veillant à ne pas multiplier les sources d’apports.



Alexandra Blanc

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !