Produits de contraste : comment ça va se passer en mars ? - 23/02/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
23/02/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Produits de contraste : comment ça va se passer en mars ?

Deux filières de dispensation des produits de contraste vont coexister pendant le mois de mars, en attendant la radiation d’une partie d’entre eux de l’officine au 1er avril.
Getty Images

Prévue initialement par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023 pour une mise en application en juillet dernier, la réforme de la dispensation des produits de contraste entrera effectivement en vigueur au 1er mars pour l’ensemble des examens, comme prévu par un décret publié le 30 décembre. Cependant, le mois de mars constituera une période transitoire pendant laquelle les cabinets de radiologie pourront commencer à fournir les produits qu’ils auront achetés directement auprès des laboratoires et les officines continuer à les dispenser également. Si cette phase est censée permettre aux acteurs de s’adapter à la nouvelle donne, une « rupture dans l’accès aux examens » a d’ores et déjà été constatée par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). 

« Nous n'avons plus certains produits en stock et ne pouvons plus les commander auprès des grossistes, a regretté son président Pierre-Olivier Variot, lors d’une conférence de presse, vendredi 23 février. Le problème est le suivant : les grossistes peuvent rendre aux laboratoires des produits qu’ils ont en stock à condition que ceux-ci ne soient pas sortis dans le réseau pharmaceutique. Je trouve que c’est aberrant et surtout néfaste pour les patients ». Le syndicat s’inquiète également d’un risque d’augmentation du reste à charge pour les malades avec la mise en place de cette réforme dont le but initial était d’éviter le gaspillage. « Les radiologues vont dire aux patients qu’ils ont été obligés d’acheter les produits et pourraient leur demander un surplus de leur poche », met en garde Pierre-Olivier Variot.

Une liste définitive attendue

La publication de l’arrêté listant les produits qui seront radiés de la dispensation en officine à partir du 1er avril est attendue dans les prochains jours. Doivent rester les produits iodés de faible contenance et produits iodés de grande contenance mais faiblement dosés.



Véronique Hunsinger

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !