Produits cosmétiques : du changement dans le dispositif de vigilance - 03/01/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
03/01/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Produits cosmétiques : du changement dans le dispositif de vigilance

Getty Images

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a, depuis le 1er janvier 2024, la charge des missions de vigilance et d’expertise relatives aux produits cosmétiques et de tatouage. Ces missions relevaient auparavant de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Le champ d’action de l’Anses comprend 3 axes :

- l’évaluation des dangers et des risques des substances utilisées dans les produits cosmétiques et de tatouage, dans le cadre du règlement européen,

- l’expertise en appui à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans ses missions de surveillance du marché et de police sanitaires pour ces produits,

- le pilotage d’études d’exposition à ces produits et les substances qu’ils contiennent.

Les effets indésirables qui surviennent dans les conditions normales d’emploi ou en cas de mésusage d’un produit cosmétique sont à déclarer par mail à cosmetovigilance@anses.fr, à l’aide du formulaire ad hoc disponible sur le site de l’Anses.



Yolande Gauthier

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !