Présidentielle 2022 : l’objectif santé de Valérie Pécresse - 31/03/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
31/03/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Présidentielle 2022 : l’objectif santé de Valérie Pécresse

Selon un sondage Ifop réalisé pour la Fédération hospitalière de France (FHF), 7 Français sur 10 estiment que les questions de santé ne sont pas suffisamment présentes dans la campagne présidentielle. Pourtant, les candidats ont des projets dans ce domaine. Si leurs propositions concernent en premier lieu l’hôpital public, encore plus à la peine après deux ans de crise sanitaire, beaucoup soutiennent la lutte contre les déserts médicaux. Revue des mesures les plus emblématiques portées Valérie Pécresse pour les soins de ville.

Valérie Pécresse (Les Républicains) a un objectif : « zéro désert médical ». Sa proposition phare est la mise en œuvre d’une dotation de l’Assurance maladie « lutte contre la désertification médicale » par région, afin de « donner plus » aux professionnels de santé (médecins et paramédicaux) des zones déficitaires. Cette dotation permettra ainsi d’aider les jeunes médecins à s’installer et à exercer à la fin de leurs études dans les zones qui en manquent, par exemple dans des maisons médicales. « La région pourra demander aussi à utiliser cette dotation pour tous les professionnels de santé, du pédicure-podologue au dentiste, en fonction de la rareté de ces professions sur leurs territoires », précise la candidate.

En outre, elle désire :

- créer une 4e année de formation dans un désert médical, qui permettra d’y faire venir 4 000 « docteurs juniors de médecine générale » d’ici 2025 en alignant la formation de médecine générale sur celle des autres spécialités ;

- offrir à chaque Français une réponse en matière de santé à moins de 30 minutes de son domicile (consultation, prise en charge hospitalière, service d’urgence) ;

- diviser par deux, d’ici la fin du quinquennat, le délai moyen pour obtenir une consultation chez un médecin (généraliste ou spécialiste) ;

- doubler le nombre de médecins formés d’ici cinq ans pour porter à 20 000 le nombre d’étudiants admis en 2e année ;

- décentraliser massivement les politiques d’accès aux soins et confier la présidence des agences régionales de santé aux régions pour mieux adapter les besoins aux territoires ;

- lancer dans chaque région, à l’initiative des présidents de région et de départements, une alliance de tous les professionnels de santé, afin qu’ils établissent eux-mêmes, en six mois, leur plan d’action pour réduire concrètement les délais d’attente, assurer les permanences de soins et faciliter l’accès aux soins des plus fragiles.

La candidate propose également de décloisonner les compétences des professionnels de santé, de leur confier de nouvelles responsabilités, d’enrichir leur rôle et leurs compétences en matière de prévention. Ainsi, les pharmaciens et les infirmiers de ville se verront désignés comme des acteurs centraux de la prévention, à travers de nouvelles missions reconnues et valorisées pour le dépistage ou le suivi des maladies chroniques.

Côté rémunération, elle veut :

- porter le tarif de la consultation médicale à 30 €, « sans augmentation du reste à charge pour les Français » ;

- revaloriser pour les spécialistes le tarif des actes techniques et des consultations « afin d’accompagner les efforts de raccourcissement des délais d’accès aux soins » ;

- améliorer les rémunérations des soignants de ville (pharmaciens, infirmiers, sages-femmes, etc.), revaloriser le travail de nuit et la permanence des soins.



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 31/03/2022 à 20:08
    pif
    alerter
    à côté de la plaque , il faut aller plus loin !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !