Pénuries de médicaments : inquiétude sur le misoprostol - 18/04/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
18/04/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pénuries de médicaments : inquiétude sur le misoprostol

Signalé en tension d’approvisionnement, le misoprostol est déjà difficilement procurable dans certaines localités (Lille, Ile-de-France). L’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament (Otmeds) donne l’alerte et s’interroge sur l’(in)action des autorités de santé.
Getty Images/iStockphoto

Le misoprostol est « en tension d’approvisionnement ». Ce n’est pas nouveau, les laboratoires ont averti les professionnels de santé à plusieurs reprises – en juin 2022, en septembre 2022 et en mars 2023, rappelle l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament (Otmeds), qui a relayé ces « tensions » régulièrement et alerté les pouvoirs publics.

Cette fois, ce que dénonce l’Observatoire dans un communiqué du 13 avril, c’est l’inaction des autorités et des administrations, « le silence, l’attentisme et l’amateurisme de l’actuel ministre de la Santé François Braun ». « Une fois encore, les alertes des acteurs de terrain, associations luttant pour le droit à l’IVG, médecins libéraux et sages-femmes ont été ignorées, au risque de laisser des personnes dans des situations dramatiques, et subir des pénuries qui n’étaient même plus signalées sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Il devient particulièrement alarmant qu’en France, les ruptures et pénuries soient constatées sur le terrain avant même les agences et le gouvernement », poursuit l’Otmeds. Qui en remet une couche ce 18 avril, dans un autre communiqué de presse : « Ce décalage entre l’alerte institutionnelle et la réalité de terrain est fréquent en matière de pénuries de médicaments ». L’Observatoire dénonce aussi le manque d’information de l’ANSM et du gouvernement « sur les modalités de contingentement, sur l’état des stocks et leur évolution. »

Ce 18 avril, l’ANSM a indiqué une « remise à disposition normale » de MisoOne prévue fin avril 2023 et dans l’attente, son contingentement en ville. Toujours selon l’ANSM, Gymiso, lui, serait de retour depuis le 17 avril. « Par le passé, les dates de remise à disposition de l’ANSM ont souvent été dépassées », note l’Otmeds.



Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !