Pénuries de médicaments : 25 premières relocalisations en France - 13/06/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
13/06/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pénuries de médicaments : 25 premières relocalisations en France

En déplacement en Ardèche, sur le site du laboratoire Aguettant, le président de la République a annoncé plusieurs relocalisations de médicaments essentiels en France. Une liste de 25 molécules est déjà fixée. 
Getty Images/iStockphoto

Assurer la souveraineté sanitaire de la France est devenu en 2020 l’une des priorités d’Emmanuel Macron. En déplacement sur le site du laboratoire Aguettant ce 13 juin 2023, le président de la République a dévoilé des mesures concernant la relocalisation de produits de santé sur le territoire français.

450 médicaments essentiels dont 50 relocalisés

Première grande annonce : la liste de 450 médicaments jugés essentiels pour la santé des Français a enfin été établie. Celle-ci, qui doit être détaillée ce 13 juin après-midi par le ministre de la Santé et de la Prévention, sera « évolutive ». Parmi cette liste, 50 médicaments dont la production doit être augmentée ou relocalisée ont été identifiés. Et dans les « prochaines semaines », selon Emmanuel Macron, des projets de relocalisation ou de renforcement de la production portant déjà sur 25 médicaments vont être lancés. Ces projets concernent en particulier la relocalisation complète du midazolam et de curares, ainsi que l’augmentation des capacités de production d’amoxicilline du site de GSK en Mayenne. La production de morphine, fentanyl, ciprofloxacine, paracétamol, diazépam, clonazépam, propofol, adrénaline, noradrénaline, méthylprednisolone, ésoméprazole, furosémide, clopidrogrel et de six anticancéreux (topotecan, melphalan, busulfan, fludarabine, paclitaxel, oxaliplatine) doit également être relocalisée. Au total, ce sont 8 nouveaux projets de relocalisation avec chacun plusieurs molécules qui vont bénéficier de 160 millions d’euros de financement de l’Etat, dans le cadre du plan France 2030.

Autre mesure importante : la création d’un guichet unique pour soutenir de futurs projets de relocalisation, déjà doté de 50 M€.

Lutter contre les pénuries

Le président de la République a rappelé les mesures déjà mises en œuvre pour lutter contre les pénuries tels le plan de gestion des épidémies hivernales et le plan blanc du médicament. Il a aussi insisté sur la prévention qui est « le meilleur moyen de ne pas dépendre des produits » et la politique de vaccination qui va continuer à être développée. Il a également évoqué une « utilisation plus raisonnable des médicaments » en indiquant qu’un antibiotique sur deux est utilisé à tort. Enfin, il a parlé de l’information, essentielle lors des périodes de pénuries de médicaments. Ainsi, les médecins devraient disposer des informations sur la situation des approvisionnements dans leur logiciel pour orienter leur prescription de la manière la plus éclairée pour leurs patients. Les informations doivent aussi être transmises aux pharmaciens pour qu’ils puissent mieux anticiper les tensions d’approvisionnement et informer leurs patients. Enfin, il s’agit aussi d’inciter les acteurs de la chaîne de distribution des médicaments à partager les données sur les stocks et les flux de livraisons afin d’avoir « une meilleure répartition des livraisons ». Emmanuel Macron a néanmoins souligné : « On sait qu’on aura des difficultés dans les mois et les années à venir. On ne peut pas l’exclure ». En clair, les relocalisations et les autres actions ne suffiront pas forcément et pas à court terme à lutter contre les pénuries de produits de santé.



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 13/06/2023 à 19:43
    galenus
    alerter
    Tu parles, Charles !
  • 14/06/2023 à 08:50
    Lilou46230
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 15/06/2023 à 01:22
    Nicolas 34
    alerter
    Je suis comme St Thomas .....
  • 15/06/2023 à 16:09
    galenus
    alerter
    je ne crois que ce que je vois… Amen !
  • 15/06/2023 à 18:56
    pascal.r
    alerter
    Au sujet des relocalisations, moi je dirai... c'est tout aussi improbable (en fait, peut être moins), j'amadoue Mariam et je jette Mamie dans les orties en case poulpe moldave et Kamoulox !
  • 23/06/2023 à 08:13
    Madmax86
    alerter
    Encore un effet d’annonce qui va faire pschit

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !