Pénurie de médicaments : des élus locaux commencent à s'emparer du sujet - 10/01/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
10/01/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Pénurie de médicaments : des élus locaux commencent à s'emparer du sujet

La campagne lancée par les pharmaciens de l’Hérault pour inviter les patients à soutenir le combat des officines dans la lutte contre les pénuries de médicaments prend de l’ampleur. Déjà étendue à tous les départements du littoral méditerranéen, elle s'apprête à être déployée dans de nouvelles régions. Des politiques commencent aussi à relayer le message.

Après les propos de l'ancien ministre de la Santé et d ela Prévention, Aurélien Rousseau, qui avait pointé la responsabilité des pharmaciens dans les pénuries de médicaments, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) de l'Hérault avait lancé avant les fêtes de fin d’année une campagne choc pour inviter les patients à envoyer un texte de soutien aux pharmaciens au président de la république. Un mois plus tard, elle a déjà été reprise dans tous les départements du littoral méditerranéen. « Les régions Grand Ouest, Rhône-Alpes et Occitanie sont également sur le point de rejoindre le mouvement, tout comme le département du Bas-Rhin », précise Christelle Quermel, la présidente de la FSPF 34. 

Les politiques en renfort 

Dans les Alpes-Maritimes, où plus de 400 officines ont reçu le kit de campagne incluant flyers et enveloppes, certains politiques se sont emparés du sujet. « Nous avons été agréablement surpris de voir que nos élus locaux soutenaient notre action, qui a été relayée par les médias locaux : Nice Matin, BFM TV Nice Côte-d’Azur, France Bleu ou RMC, souligne Raphaël Gigliotti, le co-président de la FSPF 06. La sénatrice LR des Alpes-Maritimes, Dominique Estrosi-Sassone a interpellé le gouvernement sur le prix trop bas des médicaments qui alimentent la plupart des ruptures. David Lisnard, le maire LR de Cannes, a, lui, co-signé une tribune dans les Echos qui dénonce les pénuries de médicaments. » L’autre sénatrice LR des Alpes-Maritimes, Alexandra Borchio-Fontimp, qui est aussi vice-présidente de la commission d'enquête du Sénat sur la pénurie de médicaments en France a, elle, saisi le ministère de la Santé de la Prévention « pour porter la voix des pharmaciens des Alpes-Maritimes et soutenir leur pétition adressée à Emmanuel Macron. » 

Des patients qui adhèrent

Dans l'Hérault, Christelle Quermel a eu l'occasion d'échanger avec la députée Renaissance Laurence Cristol, membre de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. « Lors du lancement de la campagne, j'ai écrit à tous les députés du département. Elle est la seule à m’avoir sollicitée. Pendant deux heures, nous avons évoqué les pénuries de médicaments, mais aussi le système de santé, l'économie des officines et le maillage territorial, confie la présidente de la FSPF 34 qui se réjouit de voir le message des pharmaciens monter en puissance. Les patients adhèrent aussi spontanément à notre message qui est de rappeler qu'aujourd'hui, nous ne sommes plus en mesure de délivrer intégralement une ordonnance sur deux à cause des pénuries de médicaments. » Côté pharmaciens, la mobilisation est aussi au rendez-vous, se félicite Raphaël Gigliotti. « Dix jours après avoir lancé la campagne dans notre département, nous avons déjà des titulaires qui nous demandent de les réapprovisionner en flyers et enveloppes. »



Yves Rivoal

Les dernières réactions

  • 10/01/2024 à 19:49
    fed80
    alerter
    l'Etat, le CEPS, les ministères & politiques TOUS coupables, ils en sont à l'origine et ne font strictement rien à part leur baratin de bonimenteur
  • 10/01/2024 à 22:16
    Faux
    alerter
    Les pénuries ont 2 causes, la France achète pas les médicaments assez cher (et la CNAM ne va pas les augmenter), d'une part, et les pays émergeants se soignent de plus en plus comme nous, donc production insuffisante à long terme. Pas de solution, sauf à produire chez nous, mais ces industries polluent beaucoup.
  • 11/01/2024 à 07:11
    Rab74
    alerter
    Avez vous lu le livret que vient de nous envoyer le CO ?? Un blabla monstrueux, qualifiant de risque un fait avéré depuis plus de 2 ans, reconnaissant qu'aucune méthodologie de traque '' à été mise en place, que les obligations imposées aux fabriquants et grossistes peuvent rarement être exigées. Donc.... D'em.. Vous !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !