Patients atopiques : comment ils choisissent leurs produits dermocosmétiques - 10/02/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
10/02/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Patients atopiques : comment ils choisissent leurs produits dermocosmétiques

Pour une personne atteinte d’eczéma, les gestes simples du quotidien (s’hydrater la peau, se laver les cheveux ou le corps) peuvent vite devenir très pénibles. Les formulations de ces produits ne sont pas toujours adaptées aux peaux atopiques. L’Association française de l’eczéma a mené une enquête pour mieux définir les critères de choix et les besoins des patients dans ce domaine.
Getty Images/iStockphoto

« Aucun produit dermocosmétique ou d’hygiène n’a la composition parfaite qui conviendra à tous les patients atopiques et un produit toléré à un moment donné pourra, avec le temps, être moins bien toléré », rappelait Stéphanie Merhand, présidente de l’Association française de l’eczéma lors des premières universités de l’eczéma qui se sont tenues le 26 janvier dernier. Aussi, le choix d’un produit qui permette à la fois, d’assurer l’hygiène corporelle quotidienne, d’éviter les réactions cutanées, tout en maintenant la peau souple et toujours très bien hydratée peut s’avérer être un vrai casse-tête.

Les résultats de l’enquête, menée en ligne par l’Association française de l’eczéma auprès de 236 de ses membres au cours du mois de décembre 2022, montrent que près de 70 % des patients atopiques ont des difficultés pour choisir un émollient qui leur convient. C’est également le cas pour près de 60 % des répondants pour choisir un shampooing et 46 % pour un produit nettoyant.

Concernant les émollients, les principaux critères de choix sont la texture du produit (application aisée et non grasse) pour 71 %, le prix (47 %) et la composition (35 %). Les conseils du dermatologue et du pharmacien sont cités par respectivement 61 % et 35 % des répondants. En outre, 64% choisissent systématiquement des émollients pour peaux atopiques. Les produits nettoyants et les shampooings sont choisis d’abord en fonction de leur composition (63 %) puis suivant les conseils du dermatologue et en fonction du prix. Viennent ensuite les revendications de l’étiquette et la texture.

Les patients changent souvent de produits : 54 % déclarent changer d’émollient 1 à 3 fois par an, 58 % pour les produits nettoyants, et 78% des personnes interrogées déclarent changer de shampooing plusieurs fois dans l’année. Enfin, 73 % des sondés lisent les étiquettes des émollients en intégralité (versus 61 % pour les produits nettoyants et 52 % pour les shampoings), mais elle n’est compréhensible que pour 42 % d’entre eux (versus 46 % pour les produits nettoyants et 51 % pour les shampoings).



Alexandra Blanc

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !