Metformine : rester vigilant face au risque d’acidose lactique - 25/05/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
25/05/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Metformine : rester vigilant face au risque d’acidose lactique

Getty Images/iStockphoto

Antidiabétique oral de la famille des biguanides, la metformine présente l’avantage de ne pas provoquer d’hypoglycémie. Cependant, elle expose à un risque d’acidose lactique, rare mais potentiellement grave, généralement liée à une utilisation inadaptée de la molécule, qui impose une information spécifique des patients et une surveillance particulière.

Dans un communiqué paru ce mercredi 24 mai, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle les règles de bon usage de la metformine et les signes évocateurs d’une acidose lactique. Cette dernière résulte d’une accumulation de lactates par inhibition de la néoglucogenèse. Elle se manifeste par des crampes, une asthénie, des vomissements, des douleurs abdominales, une dyspnée, une diminution du rythme cardiaque et, éventuellement, un état comateux potentiellement létal. Elle est favorisée notamment par une dégradation de la fonction rénale.

En 2016, l’utilisation de metformine a été autorisée chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée. Cependant, la posologie doit être adaptée et une surveillance de la fonction rénale est nécessaire tout au long du traitement. En outre, la metformine ne doit pas être utilisée dans les situations qui favorisent son accumulation dans l’organisme telles qu’une insuffisance rénale sévère ou une affection aiguë susceptible d’altérer la fonction rénale (déshydratation, certaines infections), ainsi que dans celles qui engendrent une accumulation des lactates comme les pathologies pouvant entraîner une hypoxie tissulaire (insuffisance cardiaque ou respiratoire) et l’alcoolisme.

L’Agence rappelle également les situations qui nécessitent un arrêt temporaire du traitement sous contrôle médical : administration de produits de contraste iodés, déshydratation (diarrhée, vomissements, fièvre ou diminution de l’apport hydrique) et en cas de signes cliniques évocateurs d’acidose lactique.



Alexandra Blanc

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous des toilettes accessibles à la clientèle ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !