26/07/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Homéopathie granules Marc Roche - Fotolia

La ministre de la Santé Agnès Buzyn l’a répété à plusieurs reprises : l’homéopathie pourrait être déremboursée si elle ne fait pas preuve de son efficacité. Pique supplémentaire venue de la Haute Autorité de santé (HAS) dans un avis du 13 juin dernier portant sur les granules Aesculus composé du laboratoire Boiron, où la Commission de transparence « s’étonne du maintien du taux de remboursement à 30 % des médicaments homéopathiques à nom commun compte tenu du taux de remboursement à 30 % voire 15 % de médicaments ayant fait la preuve de leur efficacité. » Un pas de plus vers le déremboursement ?

 

Ce que refusent les 15 000 signataires (à ce jour) de la pétition en ligne depuis le 9 juillet 2018 sur change.org « Non au déremboursement de l’homéopathie ! » et adressée à Agnès Buzyn. « La ministre cède à la pression de professionnels de santé passéistes ne jurant que par la médication chimique », jugent les pétitionnaires, faisant ainsi référence à la tribune publiée par 124 professionnels de santé dans le Figaro en mars dernier. Et de réclamer le droit de choisir leur méthode thérapeutique : « Si l’homéopathie est efficace, pourquoi les médecins veulent-ils nous empêcher d’opter pour le traitement de notre choix ? ». L’efficacité, justement : c’est bien là le centre du débat.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 26/07/2018 à 19:43
    14
    alerter
    bizarre , les excités du cervelet pour le déremboursement sont allés se bronzer le fondement ...ouf des vacances !
  • 27/07/2018 à 12:46
    Hellébore
    alerter
    Et oui on préfère la camisole chimique de l’allopathie ! Ça complète bien les zombies oreillettes wifi portables tablettes ! Une addiction de plus pour mieux maîtriser la peuple !
    Mais qu’on arrête de perdre du temps avec ces cabales anti-ça anti-cela et soignons notre prochain avec le traitement qui lui convient le mieux. Plus le patient adhère à son traitement meilleure est son efficacité. On le sait tous ! Au médecin de choisir le traitement le plus adapté. Il n’y a pas de mauvais médicaments mais de mauvais médecins, jaloux les uns des autres et recherchant le buz !
    Je rappelle qu’il existe des études en double aveugle en homéopathie et que son coût plus que raisonnable ne grève pas le budget de la sécu … il’existe bien d’autres sources d’économie pour la CPAM comme les excès de prescriptions (IPP, paracétamol, antibio prescrit hors des posologie correspondant aux conditionnements)...
  • 27/07/2018 à 17:06
    Michou
    alerter
    Bonjour Hellebore,

    Pourriez-vous, s'il vous plait, partager quelques liens vers ces études en double aveugle concernant l'homéopathie ?

    Merci et bonne journée !
  • 27/07/2018 à 23:45
    drlouzou
    alerter
    Moi je n’ai rien contre le plus vieux médicament du monde , je veux parler du placebo , mais en ces temps d’économie de Santé , un placebo est un placebo , ceci jusqu’à preuve du contraire . Si les médicaments anti-Alzheimer sont hors remboursement , l’homéopathie doit l’être aussi , et puis c’est tout ......
  • 28/07/2018 à 00:24
    14
    alerter
    il n'y a pas de médicaments anti alzheimer d'une part , il existe différentes formes de pathologie regroupées sous le terme alzheimer , et rien à l'heure actuelle n'a été trouvé pour soigner et la comparaison avec l'homéo est absurde concerant le remboursement . l'"homéopathie est un traitement de cas par cas en aucun cas de réponse de traitement généraliste d'où la difficulté de coller et copier des études d'allopathie aux études d'efficacité homéopathique.c'est déjà une aberration de part la définition des deux types de traitement .comme d'hab revoir les fondamentaux .
  • 30/07/2018 à 00:29
    drlouzou
    alerter
    Vroummm Vroummm , fait la mouche qui tourne autour du pot de l’homéopathie .....
  • 30/07/2018 à 18:47
    danteal
    alerter
    N'en déplaise aux pro-homéo il n'y a aucune étude fiable, indépendante et reproductible qui prouve une efficacité supérieure au placebo, que ce soit chez l'homme, l'enfant, le chien, le raton-laveur, etc. De plus, vous parlez de "traitement chimique", mais sachez au moins qu'une immense partie de la pharmacopée provient du règne végétal. Morphine, atropine, digitaline, colchicine, curares, vinblastine, etc. la liste est longue. Donc opposer l'homéo présentée comme "saine aux traitements "chimiques" c'est vraiment de la mauvaise foi.
  • 31/07/2018 à 23:32
    drlouzou
    alerter
    Le remboursement de l’homéopathie coûte à la collectivité 200 millions € par an
  • 01/08/2018 à 12:01
    Katafolt
    alerter
    Pourquoi mélanger 2 sujets totalement différent ? En effet, l’acharnement thérapeutique médicamenteuse classique est un soucis. On se souvient des effets désastreux de l'utilisation massive et dangereuse des antibiotiques menant à les rendre inefficace. Cependant, ce n'est parce que le système dit "classique" a des failles qu'il faut s'en remettre à des solutions qui n'ont jamais prouvé leur efficacité.
    Si vous observez en détails la procédure de fabrication d'un "médicament" homéopathique, un peu de recul envers son efficacité est nécessaire. Prenons le cyanure ou l'arsenic par exemple. Personne ne remet en doute la létalité engendré par une dose assez minimal de ce produit. Hors, elle est disponible sans ordonnance, ne présente aucune contre indication pendant la grossesse et allaitement. Ce qui implique que même en ingérant des centaines de granules, on estime qu'il n'a pas de risque..... a part peut être une augmentation de la glycémie du à la présence de sucre. N'est ce pas totalement absurde ? Non ça ne l'est pas car le processus de fabrication empêche tout simplement une quelconque action. Si on caricaturai un peu : Je verse une goutte de médicament dont l’efficacité a été prouvé dans le lac Michigan. 5 000 km3 a peu près soit plus de 10 000 piscine olympique. Et que je mélangeais le tout pendant des jours. Pensez-vous réellement que remplir un verre permetrait d'avoir un médicament efficace ? Alors en effet, certains principes d'action sont encore inconnu. Mais un peu de recul tout de même et de sens critique.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK