e-carte Vitale : c’est si on veut... - 16/01/2024 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
16/01/2024 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

e-carte Vitale : c’est si on veut...

Expérimentée depuis 2019, la carte Vitale dématérialisée ou e-carte Vitale doit être généralisée cette année. Mais elle ne sera pas obligatoire, a précisé Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).
Getty Images

Lors du webinaire de TicSanté du 16 janvier 2024 avec Marguerite Cazeneuve, le sujet de l’e-carte Vitale a été abordé. Expérimentée depuis 2019 dans plusieurs départements, l’application carte Vitale doit en effet être déployée et généralisée à l’ensemble du territoire en 2024. Pour autant, pas de panique pour les professionnels de santé !

« Deux millions d’assurés ont été contactés et environ 150 applications carte Vitale ont été activées. Ça y est, on se lance », a déclaré Marguerite Cazeneuve. Et d’enchaîner : « C’est un sujet techniquement très compliqué car vous devez avoir la possibilité de vérifier, quand la personne active l’application sur son smartphone, qu'il s'agit bien d'elle. C’est tout un process mais comme la donnée de santé et le remboursement, c’est ultra sécurisé, parce qu’on veut lutter contre la fraude, on a beaucoup travaillé ces dernières années sur le process d’enrôlement. On continue de travailler avec la Cnil [Commission nationale de l'informatique et des libertés, NdlR] pour finaliser les modalités d’enrôlement, mais cette phase technique est terminée ».

Reste que les professionnels de santé, en particulier les médecins et les pharmaciens doivent être équipés pour lire le QR-code de l’application. « En pharmacie, cela va être assez facile car il faut des lecteurs de QR-code que les pharmaciens auront déjà dans tous les cas. Et chez les médecins, il faut un équipement et nous les accompagnerons », a précisé Marguerite Cazeneuve.

Contrairement à la généralisation de l’ordonnance numérique d’ici fin 2024 qui représente un « enjeu » pour l’Assurance maladie, celle de l’e-carte Vitale ne l’est pas car l’appli est facultative : « L’idée est que cela soit un service qui soit proposé aux assurés ayant envie d’utiliser ce service. Des gens continueront d’utiliser leur carte Vitale », a souligné Marguerite Cazeneuve.



Magali Clausener

Les dernières réactions

  • 16/01/2024 à 21:57
    BREZHONEG
    alerter
    La carte Vitale perd certains services qu'elle offrait. Dans la société actuelle, on essaie d'utiliser l'informatique oour ameliorer toute complication generant des frais de gestion parfois enormes.Dans le petit monde des complementaires,on essaie de lutter contre cela.Ainsi,par exemple, depuis le 1er janvier, on n'a plus sur la meme carte Vitale la mgen et la cpam. Ca faisait trop voir aux francais que le rapprochement des 2 administrations est extremement facile et souhaitable.Il faut donc presenter 2 cartes aux professionnels de santé, la Vitale, et une en carton pour la mgen. Ca Créé des emplohas.Et puis tous ces battus aux elections qu'on retrouve comme conseillerS techniqueS ou chargéS de mission ,ça coute cher.Les passer en charge sur l'argent des cotisations Secu pourrait etre assimilé à detournement de fonds,n'est ce pas.....Alors,on trouve tout d'un coup du charme au Privé (toujours à l'affut derriere la "porte ouverte",pourtant ) pour mettre le plus d'obstacles possibles au rapprochement que nous avons connu, quand le Rectorat employeur retenait sur le bulletin de salaire la cotIsation mutuelle mgen de 2% DU SALAIRE..Alors, une E-Vitale dont le potentiel est volontairement dégradé, non merci.Il va encore falloir payer du logiciel pour ça....Ou alors,Madame Cazeneuve, on met en route l'encaissement par l'URSSAF des cotisations complementaires que les employeurs prefereraient voir simplifiés,puisqu'ils y participent financierement ?Comme pour les cotisations complementaires retraites ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !