21/03/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Depuis le 20 mars, les pharmaciens peuvent renouveler, sous conditions, la délivrance de certains médicaments jusque-là non renouvelables au-delà de 4 semaines (hypnotiques, méthadone, buprénorphine) ou 12 semaines (anxiolytiques). Les stupéfiants ou assimilés stupéfiants ne sont pas concernés par ce renouvellement exceptionnel. Quid du zolpidem, hypnotique et assimilé stupéfiant ? "Les médicaments à base de zolpidem sont également concernés par cette dérogation", répond l'Ordre des pharmaciens. En pratique, le pharmacien peut renouveler une prescription de zolpidem dans le cadre de la posologie initialement prévue, à condition que ce médicament ait été délivré au patient depuis au moins trois mois consécutifs. La délivrance est limitée à 28 jours. Le pharmacien appose sur l'ordonnance le timbre ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 21/03/2020 à 09:40
    drlouzou
    alerter
    Non , mais la , je tombe de ma chaise .....
  • 21/03/2020 à 11:54
    Insustrie
    alerter
    On s'en fout ....il nous faut des tests à corona et des masques ...les politiques ont demandé aux ARS de ne pas tester systématiquement les morts en EHPAD car nous n'avons plus assez de tests . Consternant !
  • 21/03/2020 à 11:57
    Dios Mine
    alerter
    Douze résidents de l'EHPAD de Thise sont morts depuis le début de l'épidémie de coronavirus, dont huit résidents cette semaine. Ils présentaient tous les symptômes mais n'ont pas été testés au Covid-19.
    L'épidémie de coronavirus semble frapper de plein fouet l'EHPAD de Thise, dans le Doubs, avec ce chiffre effroyable : douze résidents sont morts depuis le début de l'épidémie, dont huit résidents décédés en quelques jours, depuis le dimanche 15 mars. Le porte-parole de l'établissement confirme à France Bleu Besançon que toutes ces personnes âgées présentaient les symptômes du Covid - 19. 
  • 21/03/2020 à 11:59
    Dios Mine
    alerter
    Suite article : Des symptômes mais pas de tests

    Pour autant, aucun test n'a été effectué dans cette maison de retraite, puisque ces dépistages ne sont pas systématiques. Donc on ne sait pas si ces décès sont comptés dans le bilan de l'Agence régionale de santé. Plusieurs questions restent aussi sans réponse : combien de cas sont avérés au sein de l'établissement? D'autres résidents sont-ils malades? Des employés sont-ils touchés ? Seule réponse et seule certitude : "la situation est grave", d'après le porte-parole de la maison de retraite
  • 21/03/2020 à 17:24
    Sophie 69
    alerter
    Les chiffres des décès suite au coronavirus seront faussés alors ? Ça sent encore la manipulation des chiffres et dire que le boboland parisien critiquait les chinois....ce pays me dégoûte.
  • 21/03/2020 à 20:45
    roller33
    alerter
    @Dios Mine

    Le problème est que si le cas d'infection par coronavirus n'est pas attesté, il n'y a pas de changement quant à la prise en charge par les pompes funèbres, alors que si un test se révèle positif, toute une procédure est désormais obligatoire.

    Mise en bière immédiate pour les cas avérés
    L'agence de pompes funèbres se prépare aussi à gérer des cas avérés. « La procédure est claire. Le corps sera disposé dans une housse mortuaire à l'hôpital. Nous procéderons alors à une mise en bière immédiate. » Le cercueil ne sera alors plus ouvert avant l'enterrement ou la crémation. « Cela signifie que nous avons interdiction de laver le corps, de l'habiller, et de proposer une veillée à la famille. »

  • 21/03/2020 à 23:42
    drlouzou
    alerter
    Pour revenir au Zolpimachinchose , les résidents HEPAD n’en ont plus besoin ..
  • 22/03/2020 à 00:24
    tnttnt
    alerter
    "On s'en fout" : +1
  • 22/03/2020 à 08:38
    Fred64
    alerter
    On veut réduire la Condo de Zolpidem et réduire les dépenses de santé donc soyons cohérents ! Ni nos ministres ni notre ordre ne le sont ...
  • 22/03/2020 à 08:56
    phimag
    alerter
    Normal...il faut laisser les médecins s'occuper des malades en détresse respiratoire...et puis les salles d'attente remplis de germes amenés par ces malades qui en contamineraient d'autres.

    Très bonne mesure de notre Ministre Olivier Veran...du bon sens et de la raison tout simplement.Il s'agit de hiérarchiser les priorités en ces moments graves de Coronavirus.
  • 22/03/2020 à 10:09
    Lemandrin63
    alerter
    Cette mesure est la bienvenue pour éviter au patient d'aller chez les médecins et donc de s'exposer. Je suis pharmacien de quartier dans une grande ville du SO, ou les bons citoyens ont des masques dans la rue, masques obtenus par combines voire pire...Pendant ce temps, les infirmiers ne sont pas protégés pour aller soigner les 1er cas de coronavirus. Je me suis fais casser une vitrine par un jeune voyou parce que je ne lui donnais pas de masque. Lorsque nous aurons réellement des masques à délivrer, j'ai peur des agressions. Vivement le couvre feu et l'armée.
  • 22/03/2020 à 16:02
    phimag
    alerter
    oui exact..
    C'est dimanche..en face de chez moi..4 gamins avec leur père dans le jardin..à côté ..personnes âgees..
    Aucun respect du confinement c'est à dire a l'intérieur...
    Vivement armée et mesure drastique même dans jardin privée..
  • 22/03/2020 à 16:56
    drlouzou
    alerter
    Vive l’armée , vive la dictature . Mince ça craint chez les pharmaciens .... Demain je ne serais pas surpris d’entendre « Maréchal , nous voilà .. »
  • 22/03/2020 à 18:41
    tnttnt
    alerter
    C'est sûr que de laisser les patients se contaminer et crever, c'est hyper reluisant...
    "Mince ça craint chez les pharmaciens" comme tu dis
  • 22/03/2020 à 19:42
    drlouzou
    alerter
    Je savais que la Liberté était une valeur rare chez les épiciers , pardon pharmaciens je voulais dire , mais pas à ce point (;-((
  • 22/03/2020 à 19:48
    tnttnt
    alerter
    Belle considération pour les patients. Ça doit faire un moment que tu as prêté serment... Ça ne te ferait peut-être pas de mal de le (re)lire.
  • 23/03/2020 à 09:05
    phimag
    alerter
    Une seule chose et pour tous ...
    on respecte la loi du confinement ; rester à l'intérieur...pour éviter dissémination de ce virus.
    quand la loi n'est pas respectée...on se sert des forces de l, ordre..
    et c'est normal.
  • 23/03/2020 à 09:54
    drlouzou
    alerter
    Rappelons des chiffres alarmants, sur 462 cas de soumission chimique (utilisation à des fins criminelles ou délictuelles de substances psycho actives à l’insu de la victime ou sous la menace) enregistrés en 2017 par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), 75 % impliquent des médicaments, les chiffrent grimpent sans cesses.

    Quatre fois sur 10, les benzodiazépines et apparentés sont utilisées.

    En tête le zolpidem (DCI) (21 %), suivi de près par le Diazépam (DCI) (en hausse), le Bromazépam (DCI), puis la Zopiclone (DCI) (en hausse); la Cyamémazine (DCI), et l’Hydronymie (DCI) sont aussi concernés.

    Les opioïdes ne sont utilisés que dans 4 % des cas identifiés.

    Rappelons aussi que le coût exorbitant de la chute chez les personnes âgées (plusieurs milliards d’euros par année), la responsabilité des médicaments psycho-actifs est majeur, avec toujours en tête de liste le Zolpidem (DCI) et Zopiclone (DCI)

    J'ai prêté serment de défendre la Santé Publique......et pour information l'ancienne version du Serment des Apothicaire finit ainsi "Et finalement de ne tenir aucune mauvaise et vieille drogue dans ma boutique."


  • 23/03/2020 à 15:49
    phimag
    alerter
    les temps ne sont pas aux amalgames et au hors sujet exagéré...
    On se respecte on respecte les autres en se confinant...ce virus étant très contagieux...
    Il y a tolérance sur des tranquillisants et somnifères si prescrits depuis plus de trois mois à renouveler une ordo. périmée.
    Nous n'avons pas à juger de la raison d'une prescription...
    on respecte les directives...nous ne sommes que des apothi-
    caires intelligents et disciplinés...
  • 23/03/2020 à 17:28
    drlouzou
    alerter
    La discipline n’est pas incompatible avec la réflexion . Cette situation exceptionnelle ne doit pas masqué la toxicité de certains produits . C’est comme le Mediator , tout le monde , mais tout le monde se taisez . Pour ma part je me suis jamais tu , et j’avais malheureusement raison . Soyons des pharmaciens professionnels de santé . Le professionnel de santé réfléchit sur le bien fondé des médicaments par l’ensemble des nouvelles missions qui nous sont délégués . L’épicier délivre ces boîtes de carottes et pommes de terre sans se poser de questions . Allez sorter couvert .....


Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avec le Covid-19, allez-vous accorder une prime à vos collaborateurs ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK