04/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Yolande Gauthier

Alors que le calendrier vaccinal 2020 vient tout juste d’être rendu public, la Haute Autorité de santé (HAS) a rendu ce 3 avril son avis sur les vaccinations à maintenir en période d’épidémie à Covid-19.  Le message est clair : toutes les vaccinations obligatoires chez les enfants âgés de 2, 4, 5, 11, 12, et 16-18 mois (DTCaP, Hib, Hépatite B, pneumocoque, méningocoque C, ROR) doivent être effectuées.  Les vaccinations recommandées au-delà de l’âge de 2 ans peuvent quant à elles être différées jusqu’à la fin de la période de confinement. Une exception est faite toutefois pour les maladies contagieuses comme la méningite, ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 05/04/2020 à 09:08
    Univert
    alerter
    On sait pourtant que dans les jours qui suivent une vaccination on est fragile : ne serait-ce pas plutôt le moment de différer ?

    Je perds confiance en la HAS...

    Quand on voit ce qui se passe pour la Chloroquine !
    Alors que deux géants de l’industrie pharmaceutique mondiale, Novartis et Mepha Suisse, fournissent gratuitement les hôpitaux helvètes en Chloroquine pour soigner efficacement les malades, en France "on" s'arrange pour quelle ne soit plus accessible !?!

    Pourtant, les Chinois et les Sud-Coréens ont indiqué, dès début février 2020, qu’il fallait utiliser la chloroquine dès les premiers signes d’infection, dès que la toux devient persistante par exemple.
    Eh bien, ce n’est plus possible en France, où il faut alors être quasiment en réanimation, c’est-à-dire lorsque c’est trop tard pour qu’elle soit efficace.
    C'est quoi cette dictature médicale à l'inverse du bon sens !
    Elle est soit disant faite au nom de la santé publique, pour notre bien à tous, mais, en fait, c’est tout le contraire qui est en train de se passer...
  • 05/04/2020 à 12:27
    fama81
    alerter
    Entièrement d'accord.
    De plus les enfants sont confinés et ne sont pas à priori en contact avec d'autres enfants. On pourrait décaler de quelques semaines leur vaccination sans remettre en question le calendrier de vaccination.
    Sauf les enfants des soignants dont on doit apporter une attention particulière dans les garderies. Merci pour ces soignants.
    Sauf les enfants des familles nombreuses.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

La fermeture des commerces non essentiels a-t-elle des conséquences sur votre propre activité économique ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK