28/02/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Charlotte Navarro

Le décret du 31 janvier 2020 publié au Journal officiel le 1er février aménage les conditions d’indemnisation par l’Assurance maladie d’un salarié placé en confinement en raison d’une exposition au coronavirus Covid-19. La mesure d’isolement doit être décidée par le médecin de l’Agence régionale de santé (ARS) qui apprécie, au regard du risque d’exposition et de propagation du virus, si le patient doit faire l’objet d’un confinement. Une fois le confinement décidé, le médecin de l’ARS délivre un arrêt de travail dans les conditions habituelles. Cet arrêt doit être envoyé dans les trois jours ouvrables à l’employeur. Le décret précise que même ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 28/02/2020 à 21:47
    girondid
    alerter
    Et quelle indemnisation est prévue pour les non-salariés mis en quarantaine ?
  • 28/02/2020 à 22:34
    domim
    alerter
    et comment on fait pour le pharmacien titulaire mis en quarantaine, on ferme l'officine et on paie les indemnités de quarantaine aux employés????
    On va se retrouver avec plein de pharmacies à terre......
  • 29/02/2020 à 07:58
    brucine
    alerter
    Il n'y a en principe pas d'indemnité de quarantaine due aux salariés puisque, si telle hypothèse survient, elle est considérée comme un arrêt maladie et prise en charge à ce titre par les organismes sociaux.

    L'exploitant, quant à lui, est censé s'assurer contre sa propre maladie et la perte d'exploitation, certes devant en faire l'avance de trésorerie et avec une perte résultant d'une éventuelle franchise limitée à quelques jours s'il s'agit d'une bonne assurance.

    Reste l'hypothèse où l'on devrait remplacer l'ensemble du personnel, mais laquelle hypothèse semble absurde puisque l'on ne voit pas bien dans cette situation comment on recruterait alors des salariés non malades.
  • 29/02/2020 à 13:53
    girondid
    alerter
    Il ne s'agit pas ici de maladie mais de quarantaine. Et je rappelle qu'en l'absence de pharmacien, l'officine ne peut rester ouverte. La mise en quarantaine équivaut alors à une fermeture administrative, l'inverse d'une réquisition...
  • 29/02/2020 à 14:01
    girondid
    alerter
    J'ajouterai que contrairement à ce qu'ecrit Mme Navarro, la circulaire citée ne fait nullement mention du statut de salarié, mais de celui d'assuré, ce que sont bien les travailleurs indépendants. D'où le moniteur tient-il cette notion de salarié ?
  • 29/02/2020 à 15:10
    brucine
    alerter
    Il ne s'agit pas d'une circulaire mais d'un décret.

    Lequel prévoit le confinement des personnes, et pas des locaux, et donc en l'espèce celui du pharmacien qui risquerait d'être contaminé au restaurant, au cours d'une réunion électorale..., et pas celui de la pharmacie.

    Dans cette circonstance, rien n'interdit au pharmacien de se faire remplacer par un adjoint ou un pharmacien extérieur pour que la pharmacie reste ouverte.

    Ce décret évoque bien, en son article 2, le statut des salariés puisqu'il évoque la transmission de l'arrêt maladie à l'employeur.

    Enfin, le confinement est bien assimilé à un arrêt maladie, dont certes l'organisme social du pharmacien titulaire titulaire se contremoque, mais que son assureur devrait prendre en compte...s'il n'y avait pas la carence habituelle en l'espèce, ce que certes le texte ne précise pas.
  • 16/03/2020 à 13:27
    Carinette80
    alerter
    Bonjour je suis préparatrice en pharmacie. Es ce qu en cas de confinement, le personnel non pharmacien doit respecter le confinement ou est obligé d aller travailler ?
  • 16/03/2020 à 13:27
    Carinette80
    alerter
    Bonjour je suis préparatrice en pharmacie. Es ce qu en cas de confinement, le personnel non pharmacien doit respecter le confinement ou est obligé d aller travailler ?
  • 21/03/2020 à 14:51
    corinne41
    alerter
    Bonjour
    Je suis pharmacienne assistante remplaçante
    je sis personne vulnerable atteinte d'une maladie autoimmune avec traitement immunomoduateur ,imurel et hydrocortisone.
    Est ce que je bénéficie de l'arret de travail simplifié mis en place?
    merci

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avec le Covid-19, allez-vous accorder une prime à vos collaborateurs ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK