Cannabis thérapeutique : les Académiciens remettent en question l’expérimentation - 17/03/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
17/03/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Cannabis thérapeutique : les Académiciens remettent en question l’expérimentation

Les Académies de médecine et de pharmacie ont exprimé dans un communiqué du 15 mars 2022 leur désaccord avec les modalités de l’expérimentation en cours sur le cannabis thérapeutique.
Getty Images

Le débat ne date pas d’hier et l’on savait déjà que les Académiciens étaient plutôt réfractaires à la mise à disposition du cannabis à des fins thérapeutiques. Après avoir considéré « abusif et dangereux » le terme de cannabis thérapeutique ou encore marqué leur opposition à l'utilisation médicale de la plante, les Académies de médecine et de pharmacie se sont réunies pour interroger le bien fondé de l’expérimentation en cours.

Ils pointent notamment le fait que l’expérimentation « déroge aux exigences méthodologiques, sécuritaires et éthiques qui régissent l’évaluation de tout candidat médicament ». Et notamment que le dispositif chuinte l’étape d’essai clinique randomisé. Autre point dans le viseur, l’expérimentation ne concerne pas des substances pures, mais des produits à base de fleurs séchées de cannabis et d’extraits aux composants multiples.

Les Académiciens rappellent que deux spécialités pharmaceutiques ont bénéficié d’une autorisation de mise sur le marché, Epidyolex, correspondant à du cannabidiol pur, disponible à l'hôpital, et Sativex qui associe du tétrahydrocannabinol à du cannabidiol qui n’est pas commercialisé, son service médical rendu étant jugé insignifiant. Ils s’appuient également sur les résultats d’une méta-analyse portant sur le traitement des douleurs neuropathiques qui concluaient à la très faible efficacité des cannabinoïdes vis-à-vis des douleurs chroniques, pour interroger sur l’efficacité de ce produit.

Les académiciens concluent par une mise en garde : « [Les Académies de médecine et de pharmacie ] considèrent que l’expérimentation en cours à propos des éventuels effets thérapeutiques du cannabis devrait s’abstraire de pressions médiatiques ou politiques qui trompent les attentes des patients. »



Alexandra Blanc

Les dernières réactions

  • 19/03/2022 à 12:45
    BREZHONEG
    alerter
    Le but du lobby pro cannabis est de lui fabriquer une image pro-santé,alors qu'il est pire que le tabac ( qui vous desinfectait les poumons,selon un recueil de pubs des années cow boy malboro ).
    Et d'ici quelques temps, on verra apparaitre dans les forum des gens qui soutiendront mordicus que le cannabis ,c'est bon pour la douleur, d'ailleurs il a fais l'objet d'une grande etude, tres favorable.Alors, qui croire ?On s'y rtrouve plus, ma bonne dame. Ca tombe bien, c'etait le but poursuivi..

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !