Calendrier vaccinal 2023 : les 5 points à retenir - 13/04/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
13/04/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Calendrier vaccinal 2023 : les 5 points à retenir

Le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales millésime 2023 a été diffusé ce 12 avril par la Direction générale de la santé. Il comporte plusieurs nouveautés.
Getty Images/iStockphoto

Suspendue en 2015 en raison d’un risque d’invagination intestinale aiguë, puis recommandée par la Haute Autorité de santé (HAS) à l’été 2022, la vaccination contre les rotavirus intègre le calendrier vaccinal pour l’ensemble des nourrissons. Le schéma vaccinal est à deux doses (à 2 et 3 mois de vie) pour Rotarix et à trois doses (à 2, 3 et 4 mois de vie) pour RotaTeq. « Le strict respect de ce calendrier vaccinal est primordial afin d’assurer la complétude du schéma vaccinal avant l’âge limite (6 mois pour Rotarix et 8 mois pour RotaTeq) », est-il rappelé.

La vaccination annuelle contre la grippe saisonnière est désormais ouverte aux enfants sans comorbidité dès l’âge de 2 ans. Cette mesure, non obligatoire, fait suite à une recommandation de la HAS ayant pour objectif de limiter la diffusion et l’impact sanitaire et organisationnel de la grippe sur la population. Les vaccins administrés par voie intranasale (Fluenz Tetra) sont à privilégier chez les enfants. Encore faut-il qu’ils soient disponibles.

Un troisième vaccin complète l’offre de vaccination contre les infections invasives à méningocoques de sérogroupes A, C, W, Y. Il s’agit de MenQuadfi.

Sans trop savoir quoi faire de cette donnée, la Direction générale de la santé (DGS) rappelle dans son communiqué de presse et dans le calendrier vaccinal qu’Emmanuel Macron a annoncé la généralisation de la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) pour tous les élèves de 5e volontaires dès la rentrée prochaine, gratuitement, sans fournir plus d’informations.

Enfin, pour les pharmaciens, les infirmiers et les sages-femmes, le calendrier rappelle l’extension de leurs compétences vaccinales pour administrer et prescrire les vaccins (à partir de l’âge de 16 ans pour les pharmaciens), avec remboursement. Et promet la prescription pour les pharmaciens et infirmiers « dans le courant de l’année 2023 », après une formation préalable. « Les maquettes des études en pharmacie et en soins infirmiers concernant la compétence de prescription seront revues ».



Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !