Calendrier vaccinal 2022 : un vaccin fait son entrée - 25/04/2022 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
25/04/2022 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Calendrier vaccinal 2022 : un vaccin fait son entrée

Getty Images/iStockphoto

L’édition 2022 du calendrier vaccinal vient d’être publiée, et s’enrichit de nouvelles recommandations.

Comme annoncé, la vaccination contre la coqueluche est désormais recommandée chez la femme enceinte à partir du deuxième trimestre de grossesse, de préférence entre les 20e et 36e semaines d’aménorrhée, et non plus uniquement son entourage. Repevax et Boostrixtetra, vaccin tétravalent (dTcaP) peuvent être utilisés. Cette vaccination est à effectuer à chaque grossesse.

La vaccination contre les infections invasives à méningocoque (IIM) de sérogroupe B est généralisée à l’ensemble des nourrissons dès l’âge de 2 mois et avant l’âge de 2 ans. Une première dose du vaccin Bexsero est administrée à l’âge de 3 mois, la deuxième dose à 5 mois et la dose de rappel à 12 mois (M3, M5, M12). Ce vaccin n'est pas obligatoire. La vaccination contre le méningocoque B est également recommandée pour l’entourage familial des personnes à risque élevé d’infections invasives à méningocoques, soit avec Bexsero, soit avec Trumenba (non interchangeables). Trumenba est indiqué à partir de 10 ans, et n’est pas remboursé. Un rappel de vaccination contre le méningocoque B tous les 5 ans est recommandé chez les personnes présentant un risque continu d’exposition aux infections invasives à méningocoque.

Enfin, la cible pour laquelle la vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée est élargie encore cette année aux professionnels exposés aux virus porcins et aviaires. « Cette vaccination est à considérer comme une mesure de protection collective visant à éviter la transmission aux animaux des virus inflenza humains et non pas comme une mesure de protection individuelle contre les virus zoonotiques porcins ou aviaires », note le ministère de la Santé.

Quant à la vaccination contre le HPV, elle reste sur son schéma habituel de 2 doses (11-14 ans) ou 3 doses (15-19 ans). La dernière recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), incitant à réduire à une seule dose le schéma vaccinal, avait été largement diffusée dans la presse.



Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !