Accompagnement du patient : le bon dosage de l’éthique et de l’empathie - 21/04/2023 - Actu - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
21/04/2023 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Accompagnement du patient : le bon dosage de l’éthique et de l’empathie

L’éthique et l’empathie sont incontournables dans l’information et l’accompagnement des patients et clients en pharmacie. Deux présentations ont éclairé cette approche lors de la 10e Journée nationale des unions régionales des professionnels de santé (URPS) Pharmaciens organisée à Paris le 13 avril.
Getty Images/iStockphoto

Informer un patient, cela fait déjà intervenir une notion d’éthique à l’officine. « Face à des demandes d’alternatives à la vaccination, par exemple, le doute et l’incertitude, les interrogations et les craintes, les croyances et la confusion fondent la conviction à tort. Aux discours contradictoires et changeants, on oppose une fiabilité des informations et un principe de clarté. Ceci d’autant que tous les patients n’ont pas le même capital culturel », rappelle Agnès Brouard, pharmacienne hospitalière et présidente de la commission éthique de l’Académie nationale de pharmacie*. La loi de mars 2002 ouvre d’ailleurs le droit du patient à disposer d’une information validée et fiable pour lui permettre un consentement libre et éclairé. Selon l’experte, « on peut aussi communiquer sur les lacunes de l’information en reconnaissant que l’on ne sait pas ». Les nouvelles attributions officinales élargissent le champ de la réflexion éthique. Dans le cas de la vaccination, le pharmacien prend pleinement un rôle de prescripteur. « Il a donc plus de droits et de devoirs vis-à-vis de lui-même, de son équipe, du patient et des autres professionnels de santé. » Agnès Brouard souligne aussi qu’il existe des curseurs pour aboutir à une prise de décision partagée : « Trop de respect par trop d’attention à l’autonomie peut mener à l’indifférence insensible et égoïste. Et trop d’empathie par trop d’attention à la bienfaisance peut être infantilisante et humiliante. »

J’informe et vous décidez

La décision partagée est un fondement de l’accompagnement du patient, souligne également Christelle Szedleski, psychologue clinicienne et pharmacienne belge. « Trop souvent encore, le médecin ne tient pas compte des valeurs, des besoins et des contraintes propres au patient. » Trois actions sont mises en œuvre pour parvenir à un échange et une transmission d’informations efficaces : l’empathie, le recours aux questions ouvertes et la reformulation. « L’empathie, c’est la capacité à se mettre à la place d’autrui, à percevoir ce qu’il ressent. L’interlocuteur peut se dire qu’il a en face de lui quelqu’un qui le comprend », explique Christelle Szedleski. Il y a nécessité de synchronisation en s’ajustant à l’expression de l’autre, au débit et au volume verbal ainsi qu’à sa position corporelle. Deuxième action, le recours aux questions ouvertes. « La question fermée ne donne pas beaucoup d’informations et incite à ne pas tout à fait dire la vérité. » Ce serait par exemple substituer « Est-ce que vous prenez bien votre médicament ? » par « Comment se passe la prise de ce médicament ? »,  « Qu’est-ce qui rend les choses difficiles pour vous ? » ou encore « Comment est-ce que cela pourrait être plus facile ? ». Enfin, la reformulation montre que le message est passé. « C’est reprendre tout ou partie de l’énoncé de l’autre en mettant de côté notre propre point de vue. Cette démarche d’ouverture renforce le sentiment d’être écouté et compris. » Plutôt que d’adopter un message autoritaire ou d’être insistant, informer à nouveau et laisser le choix au patient pour ne pas lui donner le sentiment qu’il n’en est pas libre.

*L’intervenante s’est exprimée à titre personnel.



Matthieu Vandendriessche

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !