16/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Le Dr Sabine Paliard-Franco, médecin généraliste dans l’Isère, prescrit des macrolides (azithromycine, etc) à tous ses cas critiques de Covid-19, confiait-t-elle le 13 avril sur le blog de Mediapart. « Le macrolide (...) agit dès les premières 24 heures tant sur la toux, la fièvre, les myalgies, les signes ORL et l’état général, constate-t-elle. C’est étonnant. » « En cas d’essoufflement et/ou de toux rebelle, je prescris volontiers une association fixe de bronchodilatateur et de corticoïde inhalés, et un antihistaminique sur les terrains allergiques (pour réduire l'inflammation générale) », poursuit-elle. Pour les patients « à la limite de l’hospitalisation », elle ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 16/04/2020 à 21:28
    Phimag
    alerter
    Logique..attention aux interactions avec LES macrolides. Sinon je pense que c'est bien vu..et donner ultralevure POUR flore intestinale..
  • 17/04/2020 à 01:22
    Jeum37
    alerter
    Ça ne dérange personne cette avalanche de prescriptions hors AMM, évidemment remboursées par la sécu ? Ça fait vraiment apprentis sorciers !
    Rappelez-vous l’affaire Mediator si vous avez besoin de retrouver un peu d’humilité !
    Attention, les enfants: les médicaments, c’est dangereux ! Et ce n’est pas par tâtonnement ou observations « empiriques » qu’on conduit des essais cliniques !
    On peut trouver la recette miracle par hasard mais selon toute probabilité, on va surtout s’exposer à des risques en procédant de la sorte.
    Mais... ce n’est que mon avis...
  • 17/04/2020 à 07:26
    roller33
    alerter
    @ Jeum37

    Le problème avec le Mediator, c'est que son AMM était basée sur une tromperie : en fait il s'agissait d'une molécule apparentée aux amphétamines.
    De fait, même prescrit en traitement d'appoint chez les diabétiques, on aurait aussi eu affaire à un scandale.

    Cela dit, je suis plutôt d'accord avec vous : si le médecin a le droit de prescrire hors AMM, dans ce cas il a obligation de le mentionner sur l'ordonnance.
    Ce qui me gêne surtout, c'est le côté systématique de ces prescriptions basées sur de l'aléatoire.
  • 17/04/2020 à 08:41
    tnttnt
    alerter
    En même temps c'est malheureusement notre quotidien. Quand tu vois les prescriptions d'IPP hors amm...
  • 17/04/2020 à 08:53
    Univert
    alerter
    Effectivement, le Médiator avait été mis sur le marché alors qu'il n'aurait jamais du obtenir d'AMM. Le labo avait caché ses effets délétères. Comme quoi les AMM ne sont pas forcément fiables...

    Ici, du fait que ce soit une situation d'urgence, il est bien normal d'utiliser ce que l'on observe qui marche. Je ne me vois pas dire aux gens < Stop, attendez on va faire une étude > Et je ne me vois pas non plus dire qu'ils doivent payer pour se soigner parce que le traitement n'est pas validé. Ceux qui sont hospitalisés ne paient rien.

    Je vous invite à écouter Silvano Trotta sur Youtube : Nouvelles explications, nouveau traitement ? Elle rassemble des observations médicales provenant de médecins qui sont sur le terrain.
  • 17/04/2020 à 09:27
    brucine
    alerter
    "ce que l'on observe qui marche"

    Quelles sont ces observations?

    "Ceux qui sont hospitalisés ne paient rien."
    Première nouvelle, sauf à ce que l'infection par Coronavirus vienne d'être inscrite au tableau ALD

    "Je vous invite à écouter Silvano Trotta"
    De mieux en mieux.
    Un grand savant, auto-proclamé chercheur en ufologie, complotiste notoire avec notamment quelques morceaux de gloire relatifs à l'homme sur la Lune et au 11 septembre.

    Autre chose?
  • 17/04/2020 à 09:29
    Czentovich
    alerter
    Et un peu de vitriol......
  • 17/04/2020 à 12:55
    DrPhj
    alerter
    Les medecins ont le droit de prescrire hors AMM, sous leur responsabilité. Il suffit de marquer sur l ordonnance Hors AMM.
    Les prescriptions hors AMM est nombreuses, et celà pour en faire bénéficier les patients’ car l obtention d une AMM est longue et couteuse. Un seul exemple, la prescription d alpha bloquanr dans les vessies neurologiques.
    A méditer :
    Chaque médecin doit prescrire en tenant compte du bénéfice risque.
    Peser : Primum no nocere , mais aussi Wait and see.
    Les médecins ont l obligation de soins, pas de résultats.
    L evaluation des protocoles officiels, des « Grands Professeurs » dans le cas de Covid mettra des semaines pour aboutir.
    A chaque médecin de choisir ses responsabilités, en son âme et concience.
    Si la prescription entraine des complications, c est à la justice de trancher, ou au conseil de l ordre de statuer, et celà sur plainte.

  • 17/04/2020 à 13:04
    Pharma53
    alerter
    Staphysagria 15ch contre le covid ça marche
  • 17/04/2020 à 16:56
    brucine
    alerter
    Pas tout à fait.
    Les cas prévus expressément sont les ATU et les RTU.
    En dehors de ce cadre, la "liberté de prescription" se heurte à
    R 4127-39 CSP: « Les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé »
    Et dans ce dernier cas à la responsabilité totale du pharmacien qui délivre.
  • 17/04/2020 à 17:40
    roller33
    alerter
    De fait, quand un médecin prescrit hors AMM, il a obligation d'informer son patient que tel est le cas et de lui expliquer clairement les risques éventuels auxquels il l'expose ( et non à l'insu de son plein-gré...).
    C'est bien la moindre des choses quand on agit en free-style...
  • 17/04/2020 à 19:36
    aeroplane
    alerter
    Ces traitements pour lutter contre les effets du Covid 19 sont en train d'être testés d'une manière scientifique et on devrait avoir les résultats fin avril début mai.(Avis reçu d'une chercheuse, bien placée sur le plan sanitaire)
  • 20/04/2020 à 11:38
    Monique Marchand-Arvier, Pharmacien (autre)
    alerter
    Aeroplane, pourriez vous nous en dire un peu plus? Qui teste ce type de traitement?
  • 24/04/2020 à 06:43
    Amos
    alerter
    On voit très bien que certaines personnes qui répondent ici travaillent pour des laboratoires! Le seul test valable c est un patient qui guéri!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez-vous télécharger (ou inciter à le faire) l'application StopCovid ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK