02/04/2020 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19, les prérogatives des pharmaciens en matière de substitution viennent d’être étendues. Depuis ce 2 avril, le pharmacien peut substituer un dispositif médical en rupture de stock avérée par un autre dispositif médical, après accord du prescripteur et après en avoir informé le patient. Le but : permettre « la continuité des soins d'un patient dont l'interruption pourrait être préjudiciable à sa santé », précise l’arrêté du 1er avril publié au Journal officiel du 2 avril.  Le dispositif médical du substitution doit respecter quatre conditions : - avoir un usage identique à celui du dispositif médical ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 02/04/2020 à 16:19
    Diosmine
    alerter
    Tout va être bientôt simplifier....Donner ce qui est disponible et que vous jugez identique ....
  • 02/04/2020 à 23:02
    brucine
    alerter
    A la fin des années 80, j'étais remplaçant longue durée dans une pharmacie où, outre la titulaire absente, le seul autre personnel était une apprentie qui s'est fait porter pâle au 2ème jour de la dernière épidémie de grippe phénoménale que j'ai connue.

    Je commandais ce qui était disponible (sirops, antipyrétiques, plus grand chose...) et qui était délivré aux patients sans même que j'ai eu le temps de les sortir des bacs....et bien sûr sans avoir même cherché à en demander la permission aux autorités.
  • 03/04/2020 à 07:29
    rab74
    alerter
    c'est sûr que, pour la continuité des soins, on a plutôt intérêt à ne pas attendre les décisions officielles, sinon le bilan du Covid va s'alourdir!
  • 06/04/2020 à 23:00
    dark_crystal
    alerter
    je ne vois pas ce que ce texte va changer à notre quotidien??? Quand un produit ou dispositif manque, on appelle le prescripteur et on change avec accord... La véritable avancée serait de pouvoir le faire sans avoir besoin de les prévenir

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK