10/07/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Yolande Gauthier

C’est désormais acté. Le nifuroxazide sous toutes ses formes est à présent classé sur liste I, le Journal officiel ayant été modifié ce jour. Comme annoncé hier, les spécialités qui en contiennent sont également contre-indiquées chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) précise que ces mesures découlent des risques liés à la molécule (essentiellement d’ordre immunoallergique - choc anaphylactique, œdème de Quincke -, mais aussi toxidermie à type d’eczéma, réaction de photosensibilité, thrombopénie, anémie hémolytique…), ainsi que d’un mésusage important : « En France, une vaste majorité des diarrhées infectieuses est d’origine virale et ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 12/07/2019 à 11:38
    Jeanne79
    alerter
    Ma professoon ,c est maman et effectivement les fièvres qui ont accompagné les diarhées de ma fille de 16 ans m ont amené à consulter.Mais même prescrit,le Nifuroxazide m a été refusé car moins de 18 ans. C est quoi cette limite d âge?Elle pèse plus que moi et à 2 jours près je l aurais acheté .Au lieu de ça ,il a fallu patienter presque 24h pour qu il me soit délivré sur confirmation téléphonique du médecin.Perte de temps pour le pharmacien ,le médecin et plus embêtant pour ma fille souffrante.Ou est lle problème...
  • 12/07/2019 à 13:05
    brucine
    alerter
    C'est une profession, d'être parent?

    Le nifuroxazide n'est indiqué que dans les diarrhées bactériennes sans fièvre, et il n'a donc en l'espèce pas lieu de l'être.

    C'est un médicament d'efficacité très modérée (et qui, en clair, ne sert pas à grand-chose au regard d'un régime hygièno--diététique).

    On prend donc, pour rien, le risque d'une réaction d'hypersensibilité immédiate qui, certes et heureusement, n'est pas fréquente, mais qui peut mettre en jeu le pronostic vital pour rien.

    En bref, le pharmacien a eu raison de refuser dans un premier temps, mais pas de céder dans un deuxième parce que le médecin, à l'évidence nul a décrété "je dis".
  • 12/07/2019 à 13:24
    Jeanne79
    alerter
    Merci pour ces précisions.Mais ,ce n était pas précisement l objet de mon message.Je ne mets en cause personne et j ai toute confiance en mon pharmacien ainsi qu en mon medecin(comment faire autrement d ailleurs quand on n est pas de la partie!).Je m interroge cependant sur cet âge. A quoi correspond t il?
    Et maman est un dur métier mais c est surtout pour préciser les info lors de mon inscription sur ce site et cela explique aussi mon ignorance dans le domaine pharmaceutique. Merci néanmoins pour l intérêt que vous avez porté à ma question.
  • 12/07/2019 à 16:27
    brucine
    alerter
    Je ne connais ni le nombre de publications scientifiques à l'appui, ni le nombre de patients concernés.

    La décision en question s'appuie sur le fait que, même si elles sont très certainement anecdotiques, ces réactions d'hypersensibilité, dont des cas mortels ont été décrits, surviennent plus volontiers chez l'enfant et l'adolescent.

    Mieux vaut donc s'abstenir quand le bénéfice attendu d'un médicament mineur est contrebalancé par un risque bien sûr hypothétique, mais gravissime.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Envisagez-vous de réduire vos stocks de tubes de doses et granules d’homéopathie ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK