09/07/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Selon le quotidien Les Echos, l'Elysée se prononcerait pour le déremboursement total des médicaments homéopathiques, sans passer par un taux intermédiaire de 15 %. Depuis l'avis émis par la commission de la transparence de la Haute Autorité de santé il y a plus de dix jours, un bras de fer s'était engagé entre le ministère de la Santé, partisan du déremboursement, et plusieurs personnalités politiques de l'entourage du chef de l'Etat. Emmanuel Macron aurait donc tranché et suivrait l'avis de la ministre de la Santé. La décision officielle se fait cependant toujours attendre. Jeudi 11 juillet, Agnès Buzyn rencontrera 17 organisations ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 09/07/2019 à 21:02
    pharmaco2b
    alerter
    cher Moniteur ..nous sommes encore en Republique et ce n est pas au chef d etat a trancher dans cette affaire mais a la chambre des deputes!!Ne confondez p
  • 09/07/2019 à 21:04
    pharmaco2b
    alerter
    ne confondez pas comme les radios et les chaines d info en continu l EXECUTIF et le LEGISLATIF!!!!
  • 09/07/2019 à 21:06
    pharmaco2b
    alerter
    c est le B A B A de toute democratie...si nous vivons encore en democratie
  • 09/07/2019 à 23:57
    pharmaco2b
    alerter
    pour etre plus direct..l elysee na qu un droit!!!LA FERMER!!
  • 10/07/2019 à 07:41
    rab74
    alerter
    pâle imitateur de Trump, un tweet par ci, un commentaire par là! on commence à tout faire en mode feuilleton policier américain...pas trop rassurant sur l'état cérébral de nos supposées élites.
  • 10/07/2019 à 08:27
    Leo
    alerter
    Non, n'en déplaise aux grincheux, ce n'est pas aux députés de prendre cette décision, c'est au ministère, et ce sur la base de l'avis de la HAS. Le ministère est certes libre de ne pas suivre la HAS mais ça aurait été une première (et il était peu envisageable que la ministre, ancienne directrice de la HAS, désavoue son ancien employeur). Macron a été consulté car l'affaire a pris un tournant politique (grâce au lobbying de boiron) mais, en théorie, la décision incombe au seul ministère de la santé.
  • 10/07/2019 à 09:32
    drlouzou
    alerter
    C’est fait , la messe est dite , l’eau bénite ne sera plus remboursée ....
  • 10/07/2019 à 10:56
    Domino
    alerter
    Les remboursements de Prozac vont exploser à la MGEN ...
  • 10/07/2019 à 12:18
    pcc1
    alerter
    Puisque les médecins à l'origine de la charge contre l'homéopathie ont le souci de l'argent de la Sécu utilisé pour rembourser des Haribo comme ils disent, qu'ils soient cohérents jusqu'au bout et s'occupent aussi des cures et du fait que les députés cotisent à un taux très faible pour la sécu ,et là on est bien au delà des 100 millions de l'homeopathie!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK