12/06/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne-Hélène Collin

Chaque délivrance d’acétate de cyprotérone (Androcur et génériques) sera prochainement soumise à la présentation d’une attestation d’information signée par le patient, et cosignée par le prescripteur. Cette attestation, valable un an, sera la preuve que le patient a reçu de son médecin une fiche d’information mentionnant les risques de méningiomes. Cette nouvelle mesure est obligatoire dès le 1er juillet 2019 pour les initiations de traitement et le 1er janvier 2020 pour les renouvellements, l’Agence nationale de sécurité du médicament laissant du temps au patient pour revoir son médecin. La mesure encadre la réévaluation annuelle du bien-fondé de la prescription en tenant compte ...



Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr

Vous avez un compte ?



Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas de compte ?
Inscrivez-vous, c’est gratuit !


Se créer un compte

Les dernières réactions

  • 12/06/2019 à 19:38
    Caius
    alerter
    Et encore un peu plus de paperasse, on nous prend pour quoi des ronds de cuirs, des flics..... Et pour se faire saquer encore plus. Cela n'est plus supportable.
  • 12/06/2019 à 22:02
    Fab85
    alerter
    On est là pour faire respecter une législation du médicament pour le bien des patients, par pour donner des boîtes.
    Je pense qu il est normal que le patient soit informé du risque qu il prend. Que c est à lui de décider avec le médecin de ce qui est le mieux.
    Si on était capable de faire notre boulot que ce soit en tant que médecin ou pharmacien on en viendrait pas à ce genre de paperasse.
  • 12/06/2019 à 22:14
    Fab85
    alerter
    Pour aller plus loin. On a eu une lettre d informations concernant ce médicament il y a quelques mois.
    Juste deux questions que vous pouvez vous poser. L avez vous lu? Avez vous prévenu vos patients quand ils sont venus pour leur délivrance?
    Si non ben voilà le pourquoi il y a des formalités officielles
  • 13/06/2019 à 14:47
    BREZHONEG
    alerter
    Oui et apres lecture,la lettre est mise a coté de la specialite,dans le tiroir.Mais de temps en temps il faut penser a jeter ce qui date un peu , ,J'ai encore une malade ,qui est d'ailleurs medecin hormonologue,qui utilise pour elle cette specialité (un peu abandonnee)...........et qui avait fait l'objet sur ce forum ,il y quelques mois, d'une actu alertant deja sur le risque de meningiome..Pour Diane,Holgyeme et autres ,qui en contiennent 2mg par comprimé, rien a signaler? ....(Plus tres precrites non plus).
  • 13/06/2019 à 15:41
    niniteuf
    alerter
    Dès réception de la lettre d'information il y a quelques mois, j'ai essayé de sensibiliser les patients et de les inciter à contacter leur médecin prescripteur.

    Ni l'un ni l'autre n'ont semblé être concernés par notre info, si bien que nous n'en parlions plus du tout.

    La nouvelle règlementation ne me surprend pas et prouve mes propos. Elle est logique.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Etes-vous favorable au mouvement de grève aux urgences qui sévit actuellement ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK