17/05/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Homéopathie, Boiron, HAS, déremboursment, Fakemeds DR

Cette fois, c'est officiel : «   La commission de la Transparence émet une recommandation défavorable au maintien de la prise en charge par l’Assurance-maladie des médicaments homéopathiques.» Les laboratoires Boiron viennent d'annoncer dans un communiqué publié ce vendredi 17 mai en fin de journée, la sentence de la Haute Autorité de santé sur l'homéopathie. En déplorant « avoir reçu le premier avis de la commission de la Transparence de la Haute autorité de santé, jeudi 16 mai 2019 en fin de journée, soit bien après sa fuite dans un média.»

Les trois laboratoires homéopathiques (Boiron, Weleda et Lehning) ont désormais 10 jours pour transmettre des commentaires écrits ou pour demander une audition auprès de la HAS, et présenter leurs arguments quant au bien-fondé de la prise en charge des médicaments homéopathiques. A l’issue de cette phase contradictoire, la HAS rendra un avis définitif qui sera transmis au ministère de la Santé. Il reviendra à Agnès Buzyn de prendre la décision finale.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 18/05/2019 à 09:54
    Pragma
    alerter
    Il faut maintenant avoir le courage politique de dérembourser l'homéopathie.
    Il est incohérent dans ce pays que l'homéopathie soit remboursée alors que la phytothérapie et l'aromathérapie qui ont fait la preuve de leur efficacité ne soient pas remboursés.
  • 18/05/2019 à 16:12
    petitsilex
    alerter
    tout à fait d accord avec Pragma
    nous sommes un des seuls pays européens à rembourser l homéopathie ?
    En tant que pharmacien titulaire je préfèrerai qu elle r
    este remboursée!Mais hélas nous ne décidons rien!
  • 18/05/2019 à 20:54
    Fleur
    alerter
    Entièrement d'accord avec Pragma !
  • 19/05/2019 à 01:11

    alerter
    Ok avec vous
  • 19/05/2019 à 09:51
    jpf
    alerter
    Nous sommes aussi le seul pays européen (et aussi mondial) à rembourser les médicaments à PMF et pour pathologies occasionnelles ou saisonnières, mais comme le déremboursement de ces médicaments feraient baisser le nombre de consultations d'environ 30% on garde un système particulièrement onéreux en remboursement.....de consultations : actuellement dans le cadre du remboursement d'une pathologie de petit risque (50% des consultations) le remboursement de la consultation représente plus de 85% du montant global remboursé (consultation + médicament).

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK