04/04/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
HAS, lombalgie, recommandation, mal de dos Dean Mitchell

La Haute Autorité de santé (HAS) publie une recommandation sur la prise en charge des patients atteints de lombalgie. Son objectif est de limiter le passage au stade chronique et de maintenir une activité professionnelle chez ces patients.

Pour la lombalgie aiguë, la HAS rappelle « qu’aucun médicament n’a prouvé d’efficacité à moyen terme sur l’évolution d’une poussée ». L’activité physique adaptée est le traitement principal, qui permet une évolution favorable de la lombalgie et limite les récidives. Les patients doivent donc poursuivre leurs activités de la vie quotidienne, y compris le travail. Du paracétamol ou un AINS peuvent être proposés en première intention pour la gestion des accès douloureux.

En cas de passage à la chronicité (3 à 6 % des lombalgies) ou de risque de passage à la chronicité, la rééducation active par kinésithérapie est pertinente.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK