03/04/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Homéopathie, Fakemédecine, déremboursement homéo, HAS, décret, Boiron, Monhomeomonchoix DR

« Dérembourser l’homéopathie ? Nous ne sommes pas d’accord ! » Dix-huit acteurs de l’homéopathie (laboratoires, associations de patients, syndicats…) mettent le paquet pour défendre son remboursement, une semaine après la prise de position – contre – des Académies de médecine et de pharmacie.

Site internet (monhomeomonchoix.fr) « sur lequel chacun pourra trouver des informations sur les réalités de l’homéopathie et signer pour le maintien de son remboursement », numéro de SMS (32 321) « permettant de s’engager en envoyant « homéo» » et mobilisation sur les réseaux sociaux (#MonHomeoMonChoix), tous les moyens sont bons pour exposer leurs arguments de défense : « Parce que des millions de Français se soignent avec l’homéopathie, et ce depuis des générations », « Parce que nous avons le droit de choisir de nous soigner par une thérapeutique sûre, prescrite et conseillée par des professionnels de santé », « Parce qu’en cas de déremboursement, il y aurait un transfert vers des médicaments plus coûteux pour la collectivité », « Parce que le remboursement favorise un usage encadré des médicaments homéopathiques par des professionnels de santé », « Parce que l’homéopathie en complément permet à certains patients de mieux supporter leurs traitements lourds », « Parce que l’homéopathie permet de limiter le recours à des traitements présentant des effets secondaires. » Quelques heures seulement après le lancement de la campagne, près de 2 500 signatures étaient comptabilisées.

Des affiches au format A4 soutenant la campagne seront prochainement envoyées aux officinaux, mais aussi aux médecins homéopathes et aux sages-femmes libérales.

L’évaluation du bien-fondé du remboursement de l’homéopathie est actuellement entre les mains de la Haute Autorité de santé, et devra prendre principalement en compte l'efficacité des médicaments concernés, leurs effets indésirables, leur place dans la stratégie thérapeutique, la gravité des affections auxquelles ils sont destinés et leur intérêt pour la santé publique. Verdict en juin prochain.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 03/04/2019 à 16:38
    Domino
    alerter
    Ce n’est pas une pétition qui va rendre l’homéopathie efficace...
  • 04/04/2019 à 15:02
    BREZHONEG
    alerter
    Avec la retenue de 1e sur le remboursement de chaque boite, toutes celles qui valent moins de 4e.5o et qui sont a 15% de rembours. Secu ....sont en fait sans retour financier vers l'assuré sur son decompte. Mettons donc tout ce qui est homeo a moins de 4e50 au taux de 15%.Comme cela , l'homeo sera remboursable,mais pas remboursée, et les financements de la lutte contre les maladies de degenerescence cerebrale continueront.
  • 05/04/2019 à 09:58
    tnttnt
    alerter
    J'adore le "Et si on posait la question aux français ?". On devrait faire cela pour tous les médicaments :)

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK