18/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
homéopathie DR

La commission de la transparence de la Haute Autorité de santé (HAS) peut s’attaquer au fond du problème : les règles d'évaluation et de prise en charge des médicaments homéopathiques viennent d’être fixées par décret et publiées dans le Journal Officiel du 17 mars 2019. Et le chantier sera important puisque la commission devra évaluer tous les médicaments homéopathiques pris en charge par l’Assurance maladie à ce jour.

La commission pourra rendre un avis global commun à l'ensemble des médicaments homéopathiques, ou à un ensemble de médicaments homéopathiques regroupés par catégorie homogène (le cas échéant en fonction de situations thérapeutiques). « L'appréciation du bien-fondé de la prise en charge prend principalement en compte l'efficacité des médicaments concernés, leurs effets indésirables, leur place dans la stratégie thérapeutique, notamment au regard des autres thérapies disponibles, la gravité des affections auxquelles ils sont destinés et leur intérêt pour la santé publique », précise le décret.

Toutefois, des restrictions sont déjà imposées. L’Assurance maladie ne remboursera pas les médicaments homéopathiques :

– dont le bien-fondé de la prise en charge n'est pas établi,

– dont le conditionnement, l'étiquetage ou la publicité auprès des professionnels de santé font mention d'une utilisation non thérapeutique,

– susceptibles d'entraîner des hausses de consommation ou des dépenses injustifiées ou ne respectant pas les lois et règlements relatifs à la publicité,

– dont le prix ne serait pas justifié eu égard à l'amélioration thérapeutique qu'ils apportent,

– dont les forme, dosage ou présentation ne sont pas justifiés par l'utilisation thérapeutique.

Alors que la menace de déremboursement des médicaments homéopathiques continue de planer, le groupe Boiron a publié le 13 mars 2019 un résultat opérationnel pour 2018 en baisse de 15,2 % par rapport à 2017. Une perte que le leader du marché homéopathique explique par un recul des ventes et une hausse des coûts de production et de promotion.

Au laboratoire et à ses salariés qui s’inquiètent de la perte d’emplois que pourrait engendrer un déremboursement de ces produits, « je n’y crois pas ! » a répondu sans hésitation Agnès Buzyn, ministre de la Santé, aux micros du Grand Jury de RTL, Le Figaro, LCI le dimanche 17 mars, estimant que 80 % de la production française homéopathique était destinée à l'exportation. « D’autre part je rappelle que ce sont des produits très peu chers, qui sont parfois de l’ordre de 1 ou 2 €, et donc ceux qui voudront les acheter pourront continuer à les acheter. » A condition que les laboratoires n’augmentent pas leurs prix, comme c’est souvent le cas après déremboursement.

 






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 18/03/2019 à 16:02
    edouriez
    alerter
    Le processus est en route, l'étape suivante sera le retrait de ces bibilles de sucre de la directive médicaments afin de les sortir des officines! Cette demande est aussi formulée par l'Espagne et par la fédération Internationale Pharmaceutique (FIP). RIP homéo
  • 18/03/2019 à 17:44
    tnttnt
    alerter
    Ne t'emballe pas trop vite quand même... Quand Boiron va aller voir le gouvernement pour leur indiquer combien de personnes ils vont licencier, je ne suis pas certain que cela ne fasse pas pencher la balance. Déjà vu à de nombreuses reprises malheureusement.
  • 18/03/2019 à 18:56
    edouriez
    alerter
    je crois que MMe Buzyn a donné la réponse hier, la majorité de la production part en Inde, et le coût des tubes est faible, les patients pourront continuer à se les payer!
  • 18/03/2019 à 19:07
    tnttnt
    alerter
    Quant tu lis la réponse de la Ministre à la fin de l'article, je doute un peu du déremboursement...
  • 19/03/2019 à 07:32
    rab74
    alerter
    délocaliser en inde? et ne pas voir le prix bouger? On reparle des équivalents carbone? De la protection de la planète? là aussi LREM a fait de belles promesses...moi, tout ce que je constate, c'est que mes patients homeopathie ne sont pas accros aux benzodiazépines, qu'ils assument déjà eux mêmes leur "bobologie" (rhumes, nervosité, fatigue), que l'homeopathie soulage grandement, sans leur bousiller le foie et les reins, mes patients sous chimio....prendre le risque de pèter cet écosystème pour économiser 1% des 17% que le médicament représente dans le budget de la sécu, j'ai du mal à comprendre!
  • 19/03/2019 à 08:29
    edouriez
    alerter
    cher rab74, une expérience ne fait pas une vérité. Il va falloir vous faire une raison, rembourser des produits inefficaces et inutiles entraînent un surcoût pour l'assurance maladie, toutes les études économiques le montrent, le patient homéopathe coûte plus cher à la société. Si il y a report de prescriptions, il faut s'interroger sur le prescripteur qui se sent obligé de traiter une pathologie ne nécessitant pas de médicaments. L'homéopathie infantilise le patient en lui faisant croire que tout problème passe par une bibille de sucre! RIP homéo
  • 19/03/2019 à 19:29
    Misterconfort
    alerter
    Déremboursez-moi ça s'il vous plaît qu'on passe à autre chose !
    Franchement évaluer durant des mois un placebo pour savoir si c'est efficace ou pas, c'est très fort !!!
  • 21/03/2019 à 08:45

    alerter
    Et si malgré tout l’homéopathie marchait ?
    Moi j’y crois. Comme dans la physique quantique, comme dans la sophrologie et le coaching....
    deremboursement , oui. Pourquoi pas comme Dans d.autres pays .
    Et moins de monopole pour les médecins . Il faut bien signaler qu’ils sont plus de force merci aux prescriptions .
    Aberration du système de santé

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK