07/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
compléments alimentaires Zabou Carrière

60 millions de consommateurs consacre son hors-série d’avril-mai 2019 au fonctionnement du cerveau et aux troubles cognitifs. Et en profite au passage pour régler leur compte aux compléments alimentaires revendiquant améliorer la mémoire et la concentration : « La très grande majorité de ces produits se révèle sans intérêt, voire dangereuse », annonce sans hésitation le magazine. 

Le principal grief reproché aux compléments alimentaires destinés aux enfants est la présence d’additifs en grand nombre (Lecitone jeune), principalement lorsqu’il s’agit de masquer le goût des oméga 3 (Pilèje Biane Enfant). Parmi les produits qui s’en sortent le mieux dans l’enquête de 60 millions de consommateurs : les Granions Oméga 3 Cerveau. La revue alerte également sur la présence de vitamine D dans certains compléments alimentaires, qui peut être redondante avec une supplémentation en colécalciférol chez les jeunes enfants.

60 millions de consommateurs reproche par ailleurs la présence dans les produits pour séniors de plantes médicinales, dont le ginkgo (Neuro-Nutrients Solgar, Cognisciences Santé verte, Ginkor Mémo), responsables d’interactions médicamenteuses avec les anticoagulants. Pour 60 millions de consommateurs, ces mêmes plantes médicinales « n’ont jamais fait la preuve de leur efficacité dans les troubles de la mémoire ou de la cognition. » La revue ne tient donc pas compte de l’Agence européenne du médicament qui reconnaît un usage bien établi de certains extraits secs de Ginkgo biloba dans l’amélioration de la déficience cognitive associée à l’âge. Par ailleurs, l’Académie nationale de pharmacie n’a pas attendu l’enquête de 60 millions de consommateurs pour lancer une alerte sur la présence de plantes inappropriées dans les compléments alimentaires.

Enfin, certains médicaments en prennent aussi pour leur grade, à juste titre : les spécialités à base de pseudo-éphédrine, vasoconstrictive, et les anti-histaminiques H1, à propriétés anticholinergiques, sont principalement visées, en raison des atteintes neurologiques ou psychiatriques qu'elles peuvent engendrer.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 08/03/2019 à 14:46
    BREZHONEG
    alerter
    60 millions de c. recoupe (et meme recopie) une etude de la Commission de Bruxelles,qui avait lancé une demande de dossiers alleguant des propriétes "presque "medicales.Elle en a recu des dizaines de milliers....pour n'en retenir que 240, essentiellement des melanges vitamines +mineraux.Le Ministere Francais a d'ailleurs mis sur son site economie.gouv.fr/consommation ces conclusions.Et aucun medecin ne prescrit ça.Alors on arrive a la question qui fache : hop,du balai? Ca liberera du temps pour les nouvelles moleculinib dans ces officines où l'on
    deplore -un peu- qu'elles existent,et coutent cher en salaire.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK