05/03/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Truvada, Genvoya, Reyataz, Xarelto, Xultophy, Gadovist, Multihance, Sonovue, Rovalcyte, Votubia, prise en charge, extension remboursement, journal officiel istock

Le Journal officiel du 5 mars 2019 fait état de plusieurs extensions de prise en charge. Elles concernent :

- Gadovist (gadobutrol), chez l’enfant de moins de 2 ans ;

- Genvoya (elvitégravir, cobicistat, emtricitabine et ténofovir alafénamide), dans le traitement du VIH1 dépourvu de toute mutation connue pour être associée à une résistance aux inhibiteurs de l’intégrase, à l’emtricitabine ou au ténofovir, chez l’enfant âgé de 6 ans et plus et pesant au moins 25 kg, pour qui l’utilisation d’autres traitements est impossible en raison de toxicités ;

- Multihance (gadobénate de diméglumine), chez l’enfant de plus de 2 ans ;

- Reyataz (atazanavir), chez l’adolescent et l’enfant âgé de 6 ans et plus infecté par le VIH-1, en co-administration avec le ritonavir à faible dose et en association à d’autres agents antirétroviraux ;

- Rovalcyte (valganciclovir), pour la prophylaxie des infections à cytomégalovirus chez l’enfant de la naissance à 18 ans CMV-négatif ayant bénéficié d’une transplantation d’organe solide à partir d’un donneur CMV positif ;

- Sonovue, (hexafluorure de soufre, pour l’échographie des voies excrétrices urinaires chez l’enfant de la naissance à 18 ans en vue de détecter un reflux vésico-urétéral ;

- Truvada (emtricitabine et ténofovir disoproxil), en prophylaxie pré-exposition chez l’adolescent âgé de 15 ans et plus à haut risque de contamination par le VIH-1 par voie sexuelle ;

- Votubia (évérolimus), chez l’enfant de 2 ans et plus chez qui des crises épileptiques partielles pharmacorésistantes sont associées à une sclérose tubéreuse de Bourneville ;

- Xarelto (rivaroxaban), en prévention prolongée des récidives de thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire, après un traitement anticoagulant initial d’au moins 6 mois.

Par ailleurs l’indication remboursée de Xultophy (insuline dégludec et liraglutide) est désormais le traitement du diabète de type 2 de l’adulte, pour améliorer le contrôle glycémique lorsque la metformine associée à une insuline basale ne permet pas d’obtenir un contrôle glycémique adéquat. 






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Comprenez-vous que les pharmaciens de la grande distribution souhaitent que l’Ordre crée un collège des salariés de la distribution ?




Revue


Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK