12/02/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
lamictal, lamotrigine, TFR, épilepsie, epilepsie france, Epilepsie France

A l’occasion de la Journée internationale de l’épilepsie, ce 12 février 2019, l’association de patients Epilepsie France ne remercie pas la ministre de la santé Agnès Buzyn. L’association revient tout particulièrement sur l’instauration du TFR pour Lamictal (lamotrigine), induisant un reste à charge qualifié de « nouveau coup d’épée dans le dos des patients ». Epilepsie France s’élève contre une décision brutale aux résultats totalement contre-productifs. « Les patients se sentent pris au piège et pénalisés », indique-t-elle dans son communiqué.

L’association soulève également le problème des approvisionnements en lamotrigine, alors même que le Lamictal, médicament très prescrit dans l’épilepsie, n’est pas épargné par les ruptures de stock. Elle s’interroge : « Cinq laboratoires produisent aujourd’hui la lamotrigine sous forme de générique. Peut-on aujourd’hui garantir aux patients une continuité dans leur traitement ? »

« Nous aimerions connaître enfin l’éclairage dont a bénéficié l’autisme par exemple, grâce à 4 plans nationaux », demande la présidente de l’association Delphine Dannecker. Qui attend toujours une stratégie nationale pour les 800 000 patients atteints d’épilepsie. 






Les dernières réactions

  • 13/02/2019 à 15:56
    Cicodidine
    alerter
    Je suis épileptique je trouve ça honteux d avoir une participation concernant le lamictal ça représente quand même par an et en plus est ce que tous les épileptiques pourront règler cette participation alors qu il nous ai interdit les génériques
    C est quand même une maladie importante et grave on devrait pas nous faire ça en tant qu épileptique
  • 14/02/2019 à 13:10
    Nounoucka
    alerter
    Bonjour
    Je suis épileptique tonico clonique depuis 2011, actuellement sous traitement avec lamictal. Je suis scandalisé par le fait de payer des médicaments dont nous ne pouvons pas nous passer .
    Les épileptique doivent payer alors que les génériques nous sont interdits.
    Pour d'autres pathologies je ne suis pas contre mais pour une maladie qui nous handicape au quotidien c'est honteux !!!!!!!
  • 14/02/2019 à 18:26
    Nico64200
    alerter
    Les génériques du Lamictal vous seraient interdits par qui??
    Les médecins qui vous racontent cela ne doivent pas être au fait des publications officielles.
  • 14/02/2019 à 19:08
    A-Sir
    alerter
    Interdits dans le sens non-substituables car beaucoup de patients ne supportent pas les génériques. C'est d'ailleurs mentionné sur les ordonnances des patients. Ces derniers préféreraient prendre des génériques s'ils le pouvaient. Malheureusement, ils n'ont pas ce choix, ce qui rend intolérable le fait de les sanctionner.
    Bref, aucun rapport avec des "publications officielles".
  • 14/02/2019 à 21:20
    denis10300
    alerter
    Les génériques pour les autres, ok, mais merde, pas pour moi, alors me demander de payer presque rien, c'est quand même presque quelque chose, et ça c'est intolérable.
  • 15/02/2019 à 01:17
    A-Sir
    alerter
    Je cite "merde pas pour moi". Et quand on les a essayés ces génériques et qu'ils ne parviennent pas à apporter les mêmes bénéfices que le médicament initial, on fait quoi ? Je veux dire, à part lire votre leçon de morale à la c** ?
    Vous êtes bien du genre à dire aux allocataires des APL que "franchement, c'est que 5 balles, merde à la fin".
    Vous ne comprenez pas que, faire payer les épileptiques pour qui le traitement n'est pas substituable, c'est ajouter une dose de culpabilisation à une maladie à difficile à supporter tous les jours ? Mais l'empathie, ça a pas l'air d'être votre fort. Je vous verrais bien en politique en revanche.
  • 15/02/2019 à 09:03
    tnttnt
    alerter
    @A-Sir : désolé mais la réalité c'est que les médecins mettent NS sans même essayer le générique. Donc je ne partage pas ton point de vue "on les a essayés ces génériques et qu'ils ne parviennent pas à apporter les mêmes bénéfices"
  • 15/02/2019 à 13:51
    A-Sir
    alerter
    La réalité ? Sur quoi vous appuyez-vous pour affirmer cela au juste ? Quand des épileptiques (la page Epilepsie France par exemple) expliquent qu'ils n'ont pas supporté le générique, il est normal que leurs médecins agissent en conséquence. Non ? Comment trouver à redire à cette évidence ?

    Maintenant, si votre point de vue, c'est "ouais, on les connaît les médecins qui n'ont pas envie d'être emmerdés par leurs casse-couilles de patients", alors cet avis de café du commerce ne m'intéresse pas.

    Les épileptiques ne sont pas des divas quand ils réclament le Lamictal et pas autre chose. Certaines pathologies nécessitent un réglage précis et souvent fastidieux à obtenir (avec souvent un second anti-épileptique à associer).

    Pour ce qui est de la sensibilité d'un médicament, vous pouvez aussi en parler aux personnes sous Levothyrox. "Oui alors bon, on a juste changer les excipients mais la molécule reste la même". Ouais bah en attendant, les malades n'ont pas supporté et ont subi des effets secondaires indésirables. Oh pas mortels hein, rien qui puisse inquiéter les décideurs de la santé. Mais de quoi pourrir la vie des malades et ça, tout le monde s'en tape.

    Et ce qui est choquant pour les épileptiques, c'est de les faire passer pour des patients irresponsables qui veulent absolument un médicament plutôt qu'un autre, comme s'ils avaient ce choix. Oui, ils paieront leur reste à charge, ils n'ont pas le choix. D'ailleurs, quand on verra le nombre de patients qui se dirigeront vers le générique pour éviter de payer, on verra que, Ô surprise, aucun malade n'aura franchi le pas.
  • 21/07/2019 à 13:05
    Tbd
    alerter
    Perso, je n‘ai rien contre les génériques, mais quand ils sont en rupture et on est par conséquent obligé de prendre du Lamictal payant, c’est le pompon...
  • 02/10/2019 à 18:13
    spirs
    alerter
    Bonjour.

    Existe-t-il un médicament efficace contre la bêtise humaine ?

    J'ai discuté hier avec mon âne des messages écrits par ceux qui donnent des arguments en faveur des médicaments non génériques,
    et, lui, mon âne, a parfaitement compris le bien fondé de ces arguments.

    étrange non ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK