04/02/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Gardasil (vaccin) DR

« La vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) est sûre, efficace et essentielle dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus », rappelle le Dr Elisabete Weiderpass, directrice du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), dépendant de l’OMS, à l’occasion de la Journée mondiale du cancer. Un rappel nécessaire, au moment où le vaccin Gardasil est l’objet de vives critiques dans les médias (livres, lettre ouverte, etc…) : « Des rumeurs sans fondement continuent à entraver ou retarder inutilement l’augmentation de la couverture vaccinale », s’alarme le CIRC, alors que la généralisation de la vaccination à tous les petits garçons est de plus en plus envisagée (à l’heure actuelle, la vaccination est recommandée en France chez les filles de 11 à 14 ans avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus, chez les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes jusqu’à 26 ans et chez les personnes immunodéprimées jusqu’à 19 ans). 

L’infection par le papillomavirus est responsable d’environ 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus et de plus de 1 000 décès chaque année en France. On dénombre par ailleurs 500 cancers de la vulve, 300 cancers du vagin et 1 100 cancers de l’anus. La stratégie de prévention repose sur une campagne de vaccination associée à un frottis de dépistage.

La couverture vaccinale reste encore insuffisante : moins de 20 %, soit 3 fois moins que l’objectif du Plan Cancer 2014-2019. 






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 04/02/2019 à 16:52
    JROMAIN
    alerter
    Bonjour, nous savons que le vaccin est remboursé pour les filles jusqu’à 19ans révolu, mais y a t’il un remboursement pour les hommes et jusqu’à quel âge?
  • 04/02/2019 à 23:25
    brucine
    alerter
    La vaccination chez l'homme ne présente pas d'intérêt pour la collectivité dans le cadre de relations seulement hétérosexuelles (et assumant, s'il y a une partenaire, qu'elle est elle vaccinée et n'a pas de relations anales).

    Le vaccin est remboursé chez l'homme ayant des relations homosexuelles jusqu'à 26 ans, mais est déconseillé si infection VIH.

    En tout état de cause, ce sont alors les cancers anaux qui sont visés, et pas ceux de l'utérus chez une éventuelle partenaire.
  • 05/02/2019 à 21:37
    papaver
    alerter
    @brucine : si les hommes sont vaccinés, ils ne contaminent pas les femmes ! D'où intérêt de vacciner aussi les hommes hétéros.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK