23/01/2019 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Epilepsie, CBD, cannabidiol, epidyolex, ANSM, ATU istock-Martin Barraud

« Ne pas acheter de produits contenant du cannabidiol (CBD) en dehors du circuit légal ». C’est le message que l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) entend faire passer aux patients épileptiques et aux parents d’enfants épileptiques.

L’ANSM a en effet constaté une augmentation de l’utilisation de CBD acheté notamment sur internet, et présenté comme ayant une action dans l’épilepsie. Or ces produits n’offrent aucune garantie de qualité ni de sécurité.

Il existe en France un médicament à base de cannabidiol, appelé Epidyolex, qui bénéficie depuis décembre 2018 d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) nominative dans certaines formes sévères d’épilepsie chez les patients âgés de 2 ans et plus.

L’ANSM recommande aux patients et à leurs familles de se rapprocher du spécialiste qui assure le suivi. Il pourra demander l’ATU s’il juge le médicament approprié à l’état du patient.






Les dernières réactions

  • 23/01/2019 à 20:09
    xx
    alerter
    et après ça, on nous impose la sérialisation pour éviter la contrefaçon..........
  • 24/01/2019 à 07:35
    rab74
    alerter
    et si on sérialisait les chichons? ça étendrait le circuit légal, avec extension de SMR...I had a dream...on devrait proposer un RIC pour voir si tout le monde est raccord!
  • 24/01/2019 à 13:55
    BREZHONEG
    alerter
    fumer tue.
  • 24/01/2019 à 13:59
    BREZHONEG
    alerter
    A quand la journee sans tabacannabis? Apparemment ,l'ANSM ne s'est pas encore aperçu que les gens ne fumaient pas que du tabac.
  • 07/04/2019 à 20:54
    Tatère
    alerter
    Jusqu'à quand va-t-on considérer les personnes souffrantes de pathologies réfractaires aux médicaments chimiques pour des abrutis ?
    Comment l'ANSM peut envoyer ce type de message quand, par exemple, elle autorise la Depakine qui provoque des malformations du fœtus. Combien d'enfants sont nés handicapés à vie à cause de cette saloperie qui, qui plus est, cause des effets secondaires délétères chez le patient épileptique.
    En France, n'aurait-on le choix qu'entre la souffrance et l'illégalité ?
    Pourquoi tant de tergiversations sur la légalisation du cannabis thérapeutique ?
    Le lobby du médicament se sentirait-il menacé ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK