28/08/2018 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
androcur, cyproterone, meningiome, ansm, hirsutisme DR

Le risque de méningiome, une tumeur des méninges le plus souvent bénigne, lié à la prise d’acétate de cyprotérone (Androcur et génériques) est connu et mentionné dans la notice.

Les résultats préliminaires d’une étude pharmaco-épidémiologique menée par l’Assurance maladie avec l’hôpital Lariboisière (Paris) sur 250 000 femmes pendant 7 ans permettent une quantification plus précise de ce risque.

L’exposition à des fortes doses d’acétate de cyprotérone multiplie le risque de méningiome par 7 pour les femmes traitées plus de 6 mois, et par 20 après 5 années de traitement 20 jours par mois à 50 mg/jour ou 10 ans à 25 mg/jour.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) annonce avoir mobilisé les sociétés savantes afin d’établir des recommandations d’utilisation de la molécule ainsi que des mesures d’encadrement du risque.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Avez-vous ou allez-vous participer au Grand débat national ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK